Version classiqueVersion mobile

Les transports de la démocratie

 | 
Mathieu Flonneau
, 
Léonard Laborie
, 
Arnaud Passalacqua

Les auteurs

Texte intégral

1 Stève Bernardin est doctorant en science politique à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Sa thèse porte sur la construction du problème public des accidents aux États-Unis.

2 Yves Crozet, membre du Laboratoire d’économie des transports (LET), est professeur à Sciences Po Lyon et à l’université Lyon II.

3 Vincent Denis est maître de conférences en histoire à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et chercheur à l’Institut d’Histoire Moderne et Contemporaine (Paris 1-ENS-CNRS). Il est spécialiste de l’histoire de l’identification des personnes et de la mobilité, sur laquelle il a publié plusieurs articles et ouvrages, dont Une histoire de l’identité. France, 1715-1815 (Champ Vallon, 2008) et Histoire de l’identification des personnes (La Découverte, 2010, avec Ilsen About). Ses travaux actuels portent sur la police pendant la Révolution française et l’histoire comparée des systèmes policiers européens aux XVIIIe et XIXe siècles. Il a récemment dirigé avec Catherine Denys Polices d’Empires : la construction des polices dans les empires coloniaux (PUR, 2012).

4 Xavier Desjardins est maître de conférences en aménagement et urbanisme à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne où il est responsable du master 2 professionnel « Projet d’aménagement ». Il est directeur du centre de recherche sur les réseaux, l’industrie et l’aménagement (CRIA), équipe de l’UMR Géographie-Cités. Ses travaux portent sur la mobilité, les réseaux et les politiques territoriales.

5 Hans-Liudger Dienel, historien, Technische Universität Berlin, Center for Technology and Society.

6 Timothée Duverger est ATER en histoire contemporaine à l’université Bordeaux Montaigne. Ses travaux de recherche portent principalement sur la décroissance et l’économie sociale et solidaire. Il a notamment publié La Décroissance, une idée pour demain (Sang de la Terre, 2011).

7 Étienne Faugier est postdoctorant à l’institut d’histoire de l’université de Neuchâtel sous la direction de Laurent Tissot. Après une thèse en cotutelle soutenue en mars 2013 et traitant de l’automobilisme dans l’espace rural en France et au Québec, il analyse désormais la mise en tourisme par l’automobile de l’arc alpin durant le XXe siècle. Il s’intéresse aussi à l’histoire de la vitesse, à l’histoire croisée et à l’histoire globale. Son premier ouvrage issu de son travail de doctorat devrait paraître en 2014.

8 Mathieu Flonneau , maître de conférences à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, chercheur à l’IRICE-CRHI, président du groupe de recherche P2M, membre fondateur de la Société Française d’Histoire Urbaine, de T2M et co-responsable de l’axe de recherche mobilité dans le programme ANR Resendem. Il participe aux comités éditoriaux des revues Histoire Urbaine, The Journal of Transport History et Transfers et co-dirige la collection Cultures mobiles chez Descartes & Cie.

9 Carlos López Galviz est architecte et historien. Il enseigne l’histoire contemporaine des villes européennes, notamment au XIXe siècle, à la School of Advanced Study, University of London, et à l’University of Southern California à Londres. Sa monographie Cities, Railways, Modernities. London, Paris and the Nineteenth Century est en préparation.

10 Sébastien Gardon est docteur en science politique, chargé de mission à l’École nationale des services vétérinaires VetAgro Sup. Il a publié en 2011 chez Descartes et Cie, Goût de bouchons, Lyon, les villes françaises et l’équation automobile. Il co-organise (avec Harold Mazoyer) un séminaire sur l’histoire du tramway français pour le compte de l’AHICF. Il est également membre fondateur de l’association P2M.

11 Frédéric Héran, maître de conférences en économie à l’université de Lille 1 et chercheur au CLERSE (Centre lillois d’études et de recherches sociologiques et économiques), UMR 8019 du CNRS. Il travaille sur les nuisances des transports et les modes alternatifs à l’automobile. Il a publié dernièrement La ville morcelée. Effets de coupure en milieu urbain, Paris, Economica, 2011.

12 Maxime Huré, docteur en science politique, post-doctorant au centre Max Weber (UMR 5283, ENS Lyon), enseignant à Sciences Po Lyon et à l’université de Saint-Etienne (master Altervilles), membre de l’association P2M.

13 Léonard Laborie , chargé de recherche au CNRS (UMR Irice 8138), travaille sur le lien entre histoire des grands réseaux et histoire de l’Europe, en particulier autour de l’enjeu des communications mobiles et de la démocratie technique.

14 Harold Mazoyer esr maître de conférences en science politique à Sciences Po Lyon et rattaché au laboratoire Triangle (UMR CNRS 5206 ; ENS de Lyon). Sa thèse porte sur l’institutionnalisation d’une expertise économique sur les transports au cours des années 1960 et 1970. Il co-organise (avec Sébastien Gardon) un séminaire sur l’histoire du tramway français pour le compte de l’AHICF. Il est également membre fondateur de l’association P2M.

15 Massimo Moraglio , docteur, chercheur senior à l’université technique de Berlin. Il travaille en ce moment sur la renaissance du tramway dans le contexte européen, sur le nouvel usage de l’espace public urbain et sur la généalogie des futurs du transport.

16 Jan Oliva s’intéresse aux questions relatives à l’histoire des réseaux techniques dans une perspective comparative internationale, plus particulièrement celle des pays du centre-est européen. Il a soutenu en 2012 une thèse en histoire économique contemporaine sur les réseaux de transport tchécoslovaques de l’entre-deux-guerres (université Bordeaux Montaigne). Il est aujourd’hui Secrétaire général de la Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine (MSHA) à Bordeaux.

17 Arnaud Passalacqua est maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Paris Diderot (ICT, LIED), membre des associations AHICF, P2M et T2M.

18 Cotten Seiler est Associate Professor of American Studies à Dickinson College et auteur de Republic of Drivers (2008).

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search