Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Plantagenêts et leur empire

 | 
Fanny Madeline

Troisième partie. Constructions territoriales et délimitation des frontières de l’empire

Chapitre VIII. La conquête des marches intérieures et l’émergence de nouveaux territoires

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En rassemblant sous sa seule autorité des territoires provenant d’héritages multiples, Henri II constituait un empire aussi vaste qu’hétérogène. Si la légitimité de sa domination sur chacun de ces territoires était partout reconnue, le contrôle de tous ces espaces comme un ensemble cohérent ne fut jamais complètement acquis. Constituait-il seulement un projet conscient de la part des Plantagenêts ? S’il est possible d’en douter comme Sir James Holt et C. Warren Hollister1, on ne peut cependant nier l’inlassable effort d’Henri II pour réduire les pouvoirs des seigneuries ancrées dans les marges des anciennes principautés territoriales. La formation de l’empire Plantagenêt et la concentration de pouvoirs princiers autrefois concurrents provoquèrent l’affaiblissement de ces seigneuries de marches, en rendant obsolètes les stratégies de pluralité et de fluidité des hommages, qui constituaient le pivot de la structure de ces seigneuries de confins. Selon Jean Dunbabin, cependant, la rédu...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540