Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Français dans l’océan Indien, XVIIe-XIXe siècle

 | 
Philippe Haudrère

Quatrième partie. Marine et colonisation

Chapitre XXIV. Une aventure mal connue : le voyage du Saint-Jean-Baptiste à la Mer du Sud (1769-1773)1

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans les années 1765, à l’issue de la guerre de Sept Ans, le monopole espagnol de navigation dans le Pacifique, réaffirmé par le traité d’Utrecht, cinquante ans auparavant, paraît menacé. L’expérience de l’amiral Anson, puis la prise de Manille par les Britanniques, avaient montré les failles de ce monopole. Au même moment l’Europe savante se passionnait pour cet océan mal connu, que les expéditions de Cook et de Bougainville devaient parcourir. Les négociants y voyaient un nouvel espace commercial à pénétrer, les stratèges un domaine à contrôler par l’installation éventuelle de « stations » navales.

Le voyage du Saint-Jean Baptiste2 doit être replacé dans ce contexte. La première idée en revient incontestablement à Jean-François de Surville, capitaine des vaisseaux de la Compagnie des Indes, qui dirigera plus tard l’expédition. En 1764, Surville avait reçu l’ordre de la direction de la compagnie des Indes de prendre le commandement du Duc de Praslin, qui portait en Asie les chefs de...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540