Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Français dans l’océan Indien, XVIIe-XIXe siècle

 | 
Philippe Haudrère

Quatrième partie. Marine et colonisation

Chapitre XXIII. Marion-Dufresne, un capitaine malouin à la découverte de la Mer du Sud (1724-1772)1

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans l’histoire des voyages, Marion-Dufresne est surtout connu par sa fin tragique ; en 1772, il a été tué, puis mangé par les Maoris de la Nouvelle-Zélande. Pourtant c’est aussi, tout autant que Kerguelen, un découvreur des terres australes, mais dans des conditions différentes, puisqu’il n’a pas l’aide de la Marine royale au contraire de celui-ci, et son voyage est une expédition privée. Cette communication sera consacrée essentiellement au déroulement et au résultat de ce voyage, cependant il ne peut être compris sans un rappel de l’apprentissage de Marion-Dufresne et de ses précédentes expériences2.

Un corsaire

Marc-Joseph Marion-Dufresne appartient à une famille de négociants et d’armateurs installés à Saint-Malo depuis le début du XVIIIe siècle3. Son père, Julien, fait au moins un voyage au Pérou comme subrécargue sur le Marquis de Vibraye, de 1711 à 17154 ; il est aussi capitaine corsaire, ainsi en 1705 et 1706 sur la Marie-Madeleine ; par ailleurs il arme et ...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540