Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Français dans l’océan Indien, XVIIe-XIXe siècle

 | 
Philippe Haudrère

Troisième partie. Les Européens aux Indes orientales

Chapitre XX. Fortunes orientales et commerce d’Inde en Inde au XVIIIe siècle1

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au XVIIIe siècle, les Français qui se rendent en Asie, y vont pour faire fortune. Parmi de très nombreux témoignages, retenons en uniquement deux, provenant de personnalités éminentes, d’abord Mahé de La Bourdonnais, écrivant aux directeurs de la Compagnie, avec cette franchise qui lui est propre « on ne vient aux Indes que pour faire des affaires [...], l’opinion contraire ne peut être exigée, n’étant pas naturelle », puis Dupleix, moins direct, mais tout aussi précis :

« Y a-t-il rien de plus mortifiant que de se voir forcé de passer ses jours dans des climats si contraires à notre tempérament et parmi des nations dont les mœurs et les façons nous sont si étrangères ? Quelle joie au contraire ne ressentirait-on pas, si, après avoir [...] par ménagement ramassé quelque chose, l’on espérait de l’augmenter considérablement, et par ce moyen finir ses jours avec tranquillité dans le sein de la patrie. »

Quelques Français parviennent effectivement à faire fortune. Ils sont peu nombreux, u...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540