Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Français dans l’océan Indien, XVIIe-XIXe siècle

 | 
Philippe Haudrère

Troisième partie. Les Européens aux Indes orientales

Chapitre XVII. La noblesse française aux îles au XVIIIe siècle. L’exemple de Bourbon1

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le recensement de la population de Bourbon effectué en 1776, un peu plus d’un siècle après le début de l’installation française, décompte 6 000 « habitants » blancs, issus d’environ 700 familles venues d’Europe ; 33 de ces familles sont qualifiées d’« écuyers » ou de « chevaliers2 ». Le pourcentage de familles nobles est donc voisin de 5 %, bien supérieur à celui des nobles dans la société métropolitaine. L’objet de cette communication est d’essayer de préciser les raisons de la forte présence nobiliaire à Bourbon en répondant à deux questions : 1) Quelles sont les raisons qui ont poussé les nobles à gagner Bourbon ? 2) Quels sont les motifs qui les ont conduits à s’installer dans l’île ?

Étapes de l’installation des nobles

L’arrivée des nobles correspond aux trois étapes habituelles de l’installation des Européens sur une terre déserte : aux aventuriers succèdent les militaires, puis les administrateurs.

Deux familles nobles descendent des premiers colons « ...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540