Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Français dans l’océan Indien, XVIIe-XIXe siècle

 | 
Philippe Haudrère

Première partie. Les compagnies des Indes

Chapitre VIII. Quelques aspects du commerce entre la France et l’Asie à la fin du XVIIIe siècle (1765-1793)1

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, les relations commerciales entre l’Europe occidentale et l’Asie orientale se font, pour l’essentiel, par des grandes associations nationales, les Compagnies des Indes, dont l’État fait respecter le monopole. Les modèles de ces associations sont la Verenigde Oost-Indishe Compagnie hollandaise et l’East India C° britannique, toutes deux créées au début du XVIIe siècle ; la Compagnie française des Indes est fondée en 1664 à l’imitation des deux précédentes. Or en 1769 les Français suspendent l’activité de leur compagnie et permettent à tous leurs armateurs de se rendre librement en Asie. Ils sont les premiers à prendre une telle initiative, et il convient donc de s’interroger sur les motifs d’une telle décision et d’examiner si les résultats ont répondu aux attentes. Par ailleurs comme la fin du XVIIIe siècle voit s’affronter la France et la Grande-Bretagne dans la Guerre d’Indépendance américaine, on tentera de préciser les conséquences du conflit pour le ...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540