Version classiqueVersion mobile

Les colonies, la Révolution française, la loi

 | 
Frédéric Régent
, 
Jean-François Niort
, 
Pierre Serna

Troisième partie. Retour d’un droit colonial réactionnaire sous le Consulat et l’Empire

L’ordre du jour du 10 vendémiaire an IX [2 octobre 1800] relatif à l’organisation de la justice en Égypte : vers un nouveau droit colonial

Yerri Urban

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’expédition d’Égypte (1798-1801) est le prologue de l’histoire du second Empire colonial français : du fait de son échec final, elle n’en fait pas partie, mais les événements qui se déroulent une trentaine d’années plus tard ne sont pas compréhensibles sans elle.

En 1830, avec l’expédition d’Alger, le règne finissant de Charles X retrouvera les accents d’un Directoire finissant. Les proclamations de Bonaparte inspireront Polignac (pour justifier l’intervention auprès des chancelleries européennes), et surtout le commandant de l’expédition, Bourmont, aussi bien dans ses proclamations à l’armée que dans sa proclamation aux Arabes. La Révolution de Juillet passée, ce sera Savary, duc de Rovigo, ancien aide de camp de Desaix en Égypte, qui se verra confier le commandement du corps d’occupation en octobre 18311.

Mais si les conquérants de l’Algérie ont en tête une expédition qui fait déjà partie de la légende napoléonienne, s’ils lui empruntent la nouvelle idéologie coloniale qui y a été ...

Auteur

Maître de conférences en Droit public, Centre de Recherche sur les Pouvoirs Locaux dans la Caraïbe (CRPLC, université des Antilles et de la Guyane), et Institut d’Histoire de la Révolution Française (IHRF, université Paris 1-Panthéon-Sorbonne). Il est l’auteur de L’indigène dans le droit colonial français (1865-1955), Paris, LGDJ, coll. « Fondation Varenne », 2011.

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search