Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le travail et la famille en milieu rural, XVIe-XXIe siècle

 | 
Fabrice Boudjaaba

Table des matières

Fabrice Boudjaaba

Introduction. Travail et famille en milieu rural : entre économie du groupe domestique et mobilités individuelles

Approcher les mobilités sociales dans le monde rural
La place singulière de la famille dans l’unité de production agricole
L’écueil des sources
Trois pistes de réflexion

Première partie. Travailler en famille

Matteo Di Tullio

Dynamiques de travail et ménages paysans dans la Lombardie du XVIe siècle

Les professions agricoles
Les groupes sociaux et la taille de la famille
Le famulato
Les stocks agricoles et la population
Conclusion
Emmanuelle Charpentier

Vivre au rythme de la mer. Femmes de marins au travail sur les côtes nord de la Bretagne au XVIIIe siècle

L’absence des hommes : un élément constitutif des ménages de gens de mer
La mesure de l’absence
La perspective du retour définitif à terre
Une adaptation forcée des ménages aux rythmes de la mer
Endettement et pluriactivité
Le cas des « marins-ménagers » et de leur femme
Vers un rééquilibrage des rapports de pouvoir au sein des couples ?
Une gestion active des biens de la communauté
Des associations de femmes
Conclusion
Fabrice Boudjaaba et Francisco García González

Travail, structures des ménages et solidarités familiales en Espagne et en France au XVIIIe siècle

Structure de la propriété et structures des ménages dans les deux espaces
La région de Vernon en Normandie
La Sierra de Alcaraz
Pauvreté et richesse des sources françaises et espagnoles
Des indices de collaborations familiales dans le travail agricole
L’indivision, miroir des collaborations familiales à Vernon
La mise en commun des ressources et le travail dans les relations entre parents dans la Sierra de Alcaraz
Conclusion : collaboration structurelle, soutiens ponctuels et effets de source
Laurent Herment

Si loin, si proches : germains, cousins et voisins. L’entraide et la collaboration au sein des fratries dans le Gâtinais français au milieu du XIXe siècle, d’après les inventaires après décès

Essai de géographie des réseaux de parenté
La mobilité des héritiers
Définition de l’espace de sociabilité
Quelle place pour les relations intrafamiliales ?
L’association
Les dettes pour travaux et les dettes pour fournitures de denrées ou de biens
Les prêts d’argent intrafamiliaux
Conclusion
Frank Dellion

Travail en famille, famille au travail dans l’usine de la Schappe de Briançon

Un cadre socio-spatial particulier
Un mot sur la Schappe de Briançon
Les sources à notre disposition
Le travail en famille, un moyen d’échapper aux contraintes de l’usine
Conclusion

Deuxième partie. Travail, famille et formation

Carmen Sarasúa

Les familles rurales et la scolarisation de leurs enfants au XIXe siècle en Espagne

Introduction
La source
Les possibilités de scolarisation des garçons et des filles des ruraux au milieu du XIXe siècle
Les causes de la moindre scolarisation et alphabétisation des filles
Le travail des enfants
Le coût de l’enseignement
Qui a payé l’école ? Le financement des écoles rurales
Les écoles financées par les parents
Le contenu de l’enseignement
L’éducation au-delà de l’école primaire : l’apprentissage informel, les écoles pour adultes, l’apprentissage technique dans les fabriques
Conclusions. Une moindre scolarisation et une moindre alphabétisation, conséquences d’un moindre accès des filles aux ressources éducatives dans les zones rurales
Jean-Louis Escudier

L’enseignement agricole ménager ou la non transmission d’un métier. Application à la viticulture au XXe siècle

Un enseignement centré dès son origine sur la sphère domestique
Les jeunes rurales, objet de toutes les attentions agrariennes
L’apprentissage de la viticulture, un domaine réservé aux garçons
La formation professionnelle des viticultrices évoquée et vite abandonnée
L’institutionnalisation d’un enseignement sexuellement différencié
La dévalorisation d’un enseignement sans apport technique
La viticulture, grande absente de l’enseignement prodigué en milieu viticole
Le déclassement social de l’enseignement agricole ménager
D’un système discriminant auto-entretenu à son dépassement
L’absence de formation technique, alibi du payement au rabais des ouvrières viticoles
Une accumulation de savoirs non valorisés
De la résistible accession des jeunes filles à un enseignement agricole
Conclusion
Frédérique El Amrani

Ambitions, rêves et raison(s). Trajectoires professionnelles juvéniles féminines (Anjou rural 1920-1950)

Témoignages versus recensements
Une main-d’œuvre polyvalente et pérégrine
Convergences et divergences
Tableau noir, « voile bleu » et ciseaux
Le tableau noir
Le voile bleu
Les métiers du féminin
Diversité des contextes et complexité des parcours
« Fallait travailler... »
Le rabotage des ambitions
Celles qui ont pu
Amertume et sublimation
Conclusion
Christophe Giraud

Une distance sociale intime. Hétérogamie parentale et choix de l’agriculture par les fils et filles d’agriculteur

Introduction
L’homogamie parentale et les deux voies d’entrée dans l’agriculture
L’hétérogamie parentale et la voie scolaire
Les fils
Les filles
L’hétérogamie parentale et le choix de l’agriculture
Du côté des filles : l’hétérogamie et la voie conjugale
Synthèse
Les fils
Les filles
Distance sociale conjugale, cursus scolaire et choix de l’agriculture
L’appartenance professionnelle de la mère et le cursus scolaire des enfants
Le choix de l’agriculture et la profession de la conjointe
Conclusion

Troisième partie. Travail, famille et mobilité sociale

Hervé Bennezon

Les stratégies d’émancipation sociale des paysans picards au XVIIIe siècle

Entre négoce et champs de bataille
La famille Le Roux
De multiples activités
Un marchand rural instruit et ouvert sur le monde
Une famille nombreuse
Après la succession paternelle, des destins très contrastés
Favoriser les aînés ?
Installer les cadets
De possibles initiatives individuelles
Un actif réseau de solidarité
Le « réseau Bommart » et l’enrôlement d’Amand Le Roux (1774)
Amand Le Roux, notable des champs
Le poids de l’instruction
Servir le roi
Mobilités rurales
L’exemple des Douvillé, de Bouchoir
L’instruction : revanche des humbles ?
Une famille en révolution
Conclusion
David Celetti

Destins paysans. Familles rurales et changements économiques (1900-2010)

Une économie rurale
Destins paysans
Conclusions
Céline Bessière et Sibylle Gollac

Le fils préféré ? Le repreneur et ses frères et sœurs dans les familles d’indépendants contemporaines

Introduction
Qui reprend ? Une question de genre et de rang dans la fratrie
Des différences de traitement entre frères et sœurs
Des inégalités en faveur de qui ?
Cas no 1. Un repreneur dans la grande bourgeoisie viticole charentaise, ses trois sœurs et son frère (cadres supérieurs dans la région parisienne)
Cas no 2. Un pâtissier en Gironde et ses trois sœurs (institutrice, cadre à la SNCF et dessinatrice industrielle)
Cas no 3. Un agent immobilier et ses deux sœurs (épouse d’instituteur et épouse d’un chef d’entreprise)