Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La haine

 | 
Frédéric Chauvaud
, 
Ludovic Gaussot

Deuxième partie. Configurations et espaces

La haine au fondement du harcèlement moral ?

Liane Mozère

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le mot haine datant, d’après le Petit Robert, du xiie siècle est un « sentiment violent qui pousse à vouloir le mal de quelqu’un et à se réjouir du mal qui lui arrive ». Si les historien (ne-s) s’intéressent à des figures susceptibles de susciter la haine (Juifs, Réformés, policiers, Communards, Francs Maçons par exemple), le sociologue, sans méconnaître les aspects historiquement situés, tente d’élucider les processus sociaux à l’œuvre, dont certains ressortissent de modes de subjectivation qui les accompagnent, lorsque se déclenche une haine. Car la haine se manifeste toujours d’un point de vue situé, c’est-à-dire dans un contexte. En d’autres termes, il y a une économie de la haine où s’affrontent des forces et des affects. Pour illustrer ces points, je propose tout d’abord de présenter la manière dont Spinoza évoque la haine dans l’Éthique, puis de tenter d’illustrer comment la haine fonctionne dans le harcèlement moral.

Afin d’appréhender la manière dont Spinoza envisage la hain...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540