Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le sujet communiste

 | 
Claude Pennetier
, 
Bernard Pudal

Table des matières

Claude Pennetier et Bernard Pudal

Introduction. Le « sujet » communiste

Le « sujet » stalinien, le sujet communiste

Première partie. Le sujet « stalinien »

Catherine Depretto

La « Soviet Subjectivity » : le journal personnel comme laboratoire du moi dans l’URSS stalinienne

Le contexte historiographique
La « Soviet Subjectivity » : un « nouveau révisionnisme » ?
La « Soviet Subjectivity » : pro et contra
Brigitte Studer

Penser le sujet stalinien

Observer les comportements, et les modifier
Subjectivation, objectivation
Une rationalité politique, un savoir pratique
« Parler bolchevik » et l’analyse du discours
Techniques de soi et pratiques situées
Contrôle, discipline, répression
Ioana Cîrstocea

« Soi-même comme un autre » : l’individu aux prises avec l’encadrement biographique communiste (Roumanie, 1960-1970)

Le « sujet socialiste » saisi par le contrôle biographique
Devenir communiste
« Vérification »
Explication
Acceptation
Consécration
« Le jeu du cadre » : conclusions
Yves Cohen

Étude comparée de la subjectivité et du travail sur soi dans le communisme et le libéralisme entre les deux guerres

Les je et les régimes de subjectivité
La mobilisation des ressources du travail sur soi
Conclusion

Deuxième partie. Être communiste en France

Bernard Pudal et Claude Pennetier

L’auto-analyse d’un dirigeant communiste et d’un couple communiste : Albert Vassart et Cilly Geisenberg-Vassart

L’autobiographie de 1925 à l’École de Bobigny
L’ensemble de ces dimensions forment la trame des autobiographies d’Albert Vassart
La correspondance amoureuse : 1928-1931
Le doute ravageur et le « travail sur soi » du dirigeant
La première crise de croyance : 1928-1929
Des « méthodes » à la « ligne »
Un couple communiste
Lectures romanesques et co-construction du couple
Les autobiographies de parti de 1932 et 1933
Les Mémoires
Isabelle Gouarné

L’histoire des marxismes revisitée La biographie collective des intellectuels philosoviétiques de l’entre-deux-guerres

Faire la biographie collective des intellectuels philosoviétiques
Enjeux de méthode et questions de recherche : la définition de la population à étudier
Analyse de réseau et étude des biographies individuelles
Écrire l’histoire d’un groupe politico-intellectuel
Circulations d’idées entre la France et l’URSS : les appropriations françaises du marxisme soviétique
L’insertion partisane des intellectuels de profession : la fabrique d’un marxisme français
Articuler histoire politique et histoire intellectuelle des marxismes
Sciences sociales, marxisme et communisme dans les années 1930
La mise au jour d’un « collège invisible »
ANNEXE
Claude Pennetier et Bernard Pudal

La part des femmes, des femmes à part...

Une injonction contradictoire ?
L’enquête
Le sous-corpus femmes : spécificités
Socialisation et proximité
Les femmes du peuple
Institutrices et employées
La formation militante
La double illégitimité
Gérer les « dérives » féministes
Conclusion
Paul Boulland

« Des hommes quelconques » ? La politique d’encadrement au crible de la sociobiographie (1944-1974)

Co-construction d’une illusion
Listes et statistiques partisanes : une réussite en trompe l’œil
Les limites heuristiques de la notion de sélection
Trajectoires sociales et accès au statut de cadre
Les facteurs implicites de la promotion
Identité ouvrière et vocation militante
Les cadres comme intellectuels de gestion des profanes
La pratique du rôle
L’érosion d’un modèle
Christophe Le Digol

L’enquête prosopographique. Enjeux de méthode

Du substantif à la substance
L’individu comme sujet
L’objectivité des propriétés biographiques
Claude Pennetier et Bernard Pudal

Conclusion. L’énigmatique sujet communiste

Bibliographie sélective

Identités biographiques (théorie et méthodes)
Soviet Subjectivity/Identités communistes/Biographique