Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La haine

 | 
Frédéric Chauvaud
, 
Ludovic Gaussot

Deuxième partie. Configurations et espaces

Haines électorales « ordinaires » et mise en place d’un ordre démocratique

L’exemple de la Bretagne rurale des années 1830-1930

Laurent Le Gall

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

D’un côté, il y aurait eu la loi. De l’autre, la haine. La norme face au débordement des affects, la codification de la bonne conduite d’un citoyen raisonnable contre l’exaspération d’un sentiment, d’un comportement ou d’une dynamique ô combien lourds d’une destruction possible de la communauté politique. Et, au bout du compte, la victoire – totale ? – de l’une sur l’autre. De cette opposition un brin manichéenne – pour ne pas dire caricaturale –, qui est au fondement de nombre d’études attestant la dépréciation puis le dépérissement d’un phénomène haineux – entendu, ici, comme une galaxie d’attitudes réprouvées par une morale acceptée et intériorisée par la majorité – par rétention, contention voire abrasion de ce qui aurait constitué une somme de périls – une variante du fameux processus de civilisation1 –, surgirait, ainsi, une connaissance renouvelée de la naturalisation d’un ordre démocratique volontiers pacificateur. C’est aller peut-être un peu vite en besogne.

En faisant de l...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540