Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le photojournalisme des années 1930 à nos jours

 | 
Karine Taveaux-Grandpierre
, 
Joëlle Beurier

Troisième partie. Prédominance ou disparition des structures ?

Nous les Garçons et les Filles ou le cheval de Troie communiste

Philippe Buton

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le 22 avril 1963 apparaît sur le marché des magazines à destination des jeunes un nouveau produit parmi toute la série de nouvelles publications qui tente de concurrencer Salut les copains et son prodigieux succès depuis son lancement, durant l’été 1962. Son titre, Nous les Garçons et les Filles, est un clair clin d’œil au tube de Françoise Hardy, Tous les garçons et les filles, sorti la même année. La Une du nouveau magazine est occupée dans presque toute sa surface par la photographie en couleurs de Jean-Paul Belmondo, comme les Unes suivantes le seront par celles de Sheila, de Johnny et de Sylvie, puis de Claude François et enfin Richard Anthony1. Jusqu’en 19672, sa maquette ne se modifie pas comme l’illustrent les Unes, arbitrairement choisies, no 1, 11, 21, 31 et 41 (cf. images 1-53). À chaque fois, une photographie en couleurs est presque pleine page, avec quelques discrets appels annonçant certains des sujets traités dans les pages intérieures. Ces photographies sont celles d...

Auteur

Université de Reims, Centre d’études et de recherche en histoire culturelle.

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540