Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le photojournalisme des années 1930 à nos jours

 | 
Karine Taveaux-Grandpierre
, 
Joëlle Beurier

Deuxième partie. Les individus : un rôle central ou marginal ?

Un œil sur Johnny Les Unes de Jean-Marie Périer pour Salut les copains (1962-1976)

Audrey Orillard

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au cours des années 1960, les photojournalistes sont témoins de la célébrité fulgurante de chanteurs comme Johnny Hallyday, dont les apparitions médiatiques prolifèrent et sont de plus en plus construites et contrôlées.

« Avec Brigitte Bardot et le président de la République, Johnny est la personnalité française la plus photographiée. D’après une estimation très sérieuse, il existerait plus de 55 000 photos différentes de lui [...]. Que Johnny ait souri à l’objectif ou bien que l’instantané ait été pris sans qu’il le sache, son visage expressif donne chaque fois une photo intéressante et fait dire aux reporters : “Sur une image de Johnny, il se passe toujours quelque chose”1. »

Johnny, chanteur plébiscité par les jeunes baby-boomers, célèbre par-delà les divisions de classe, de sexe, bientôt de génération, catalyse ces transformations de la presse magazine et captive le public, tout autant que les professionnels de l’image, qui le scrutent sans cesse et façonnent, grâce à leurs cliché...

Auteur

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, ISOR/Centre de Recherche en Histoire du XIXe siècle.

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540