Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le photojournalisme des années 1930 à nos jours

 | 
Karine Taveaux-Grandpierre
, 
Joëlle Beurier

Introduction

Joëlle Beurier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il est difficile de dater la naissance du photojournalisme tant les progrès dans l’information visuelle sont constants depuis le XIXe siècle. Jean-Pierre Bacot, conformément à la coutume1, date la naissance du photojournalisme moderne durant les années 1930. Selon lui, Life et le modèle américain qui en découle, s’inspirent de l’héritage des magazines français tels que Vu lancé par Lucien Vogel en 19282 et qui connurent leur heure de gloire par leur couverture de la guerre d’Espagne. Toutefois, le faisceau de caractéristiques qu’il définit comme nécessaire à l’éclosion du photojournalisme et qu’il date de l’Entre-deux-guerres, mérite d’être affiné.

Car la couverture photographique sensationnelle de l’événement n’attend pas la mort du soldat républicain de Robert Capa3. Si l’on retient la volonté d’informer en se rendant au plus près de l’action, on se souviendra de Constantin Guys dessinant les épisodes de la guerre de Crimée dans l’urgence des publications de l’Illustrated London Ne...

Auteur

Université de Reims, Centre de Recherche Espaces, Sociétés, Culture.

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540