Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La formation des maîtres

 | 
Antoine Prost

Première partie. Les héritages (1940-1969

Les écoles normales primaires de 1945 aux années 1970 : les contradictions progressives d’une institution à deux vitesses

Patricia Legris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Devenir instituteur titulaire n’est […] pas chose facile. Il faut avoir son baccalauréat, être passé par l’école normale d’instituteurs, avoir effectué deux ans de stage, avoir réussi toute une série assez ardue d’examens écrits et oraux ainsi que des épreuves pratiques. Le chiffre des postes à pourvoir étant limité et les candidats nombreux, la concurrence est sévère […]. Il n’est donc pas étonnant que les trois institutrices de Peyranne soient professionnellement très compétentes1. »

À travers ce témoignage d’un ethnologue américain, l’exigence de la formation initiale dispensée dans les écoles normales primaires (EN) est gage d’excellence pédagogique. Cette représentation positive va à l’encontre de celle des dirigeants de Vichy qui les avaient alors remplacées par les instituts de formation professionnelle (cf. Jean-François Condette, p. 39 sq.).

À la Libération, les EN ouvrent à nouveau leurs portes. Mais, alors qu’avant-guerre elles formaient la quasi-totalité des enseignants ...

Auteur

Maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Rennes 2 et membre du CERHIO (UMR 6258). Ses recherches portent sur les programmes scolaires, les politiques éducatives et la formation des enseignants en France. L’ouvrage issu de sa thèse, Qui écrit les programmes d’histoire ?, est paru au printemps 2014 aux Presses universitaires de Grenoble.

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540