Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La conversion

 | 
Didier Boisson
, 
Élisabeth Pinto-Mathieu

Les auteurs

Texte intégral

1 Maria Dolores Alonso-Rey Chevallier, hispaniste et maître de conférences à l’université d’Angers. Elle s’intéresse aux rapports entre l’image et le texte, le symbolisme et les représentations sociales. Trois axes de recherche ont été abordés dans ses publications : les autos sacramentales de Calderón de la Barca (XVIIe siècle), les livres d’emblèmes espagnols (XVIe et XVIIe siècles) et la littérature espagnole contemporaine qui s’occupe du phénomène du terrorisme.

2 Carole Auroy , professeur de littérature française du XXe siècle à l’université d’Angers. Spécialiste du roman, elle mène des recherches au confluent entre littérature et philosophie et elle a travaillé, notamment, sur les œuvres d’Albert Cohen, d’André Malraux, d’Albert Camus. Julien Green, objet d’un article dans le présent volume, fait partie de ses auteurs de prédilection ; elle a consacré un ouvrage à son autobiographie (Le Miroir en éclats, Éd. du Cerf, 2000) et publié, en collaboration avec Alain Schaffner, les actes du colloque Julien Green et alii. Rencontres, parentés, influences (Éditions universitaires de Dijon, 2011).

3 Éléonore Andrieu , maître de Conférences en Langue et Littérature médiévales à l’université de Bordeaux III. Thèse et articles consacrés à l’écriture de l’histoire des rois des Francs et au genre de l’historia ecclesiastica, depuis Grégoire de Tours jusqu’à Suger. Travaille actuellement sur la représentation spécifique du personnage du « grand laïc » dans les premiers textes de langue romane d’oïl (fin XIe-XIIe siècles), et aux rapports dialectiques qu’entretiendraient ces textes avec les grandes mises en ordre(s) des discours ecclésiastiques de la période.

4 Anne-Marie Baranowski , agrégée d’allemand, titulaire d’un Doctorat Nouveau Régime sur L’imaginaire chez K. Ph. Moritz (1756-1793) et d’une HDR sur Le rituel chez Stifter, Meyrink et Kafka. Elle est professeur à l’université d’Angers depuis 2003 et a collaboré à différentes revues et publications universitaires (Le Texte et L’Idée, Germanica, Les Cahiers de l’Imaginaire, Les Éditions du Temps) et dirigé l’ouvrage collectif Le personnage du Prêtre, publié en juin 2011 aux Presses Universitaires d’Angers. Ses publications ont pour thèmes principaux le fantastique, le roman policier, la littérature allemande du XVIIIe au XXe siècle (Moritz, le Volksmärchen, Kafka, Meyrink), et la littérature anglaise et américaine du XXe siècle (notamment Fl. O’Connor, Jean Rhys, V. S. Naipaul).

5 Pauline Bernon-Bruley , maître de conférences à l’université d’Angers et membre du CERIEC, EA 922. Elle y participe à l’axe de recherche « Écritures du sacré ». Ses recherches de rhétorique et de stylistique portent sur des œuvres des XIXe et XXe siècles, et en particulier sur la prose et la poésie de Péguy. Ouvrage récent : Rhétorique et style dans la prose de Charles Péguy (éd. H. Champion, 2010), issu d’une thèse de doctorat soutenue sous la direction de Dominique Millet-Gérard.

6 Ariane Bodin , elle prépare sa thèse de doctorat depuis 2009 à l’université de Paris Ouest Nanterre la Défense sous la direction du professeur Hervé Inglebert. Elle étudie Les manifestations sociales de l’être-chrétien en Italie et en Afrique romaine (IIIe-VIe siècle). Professeur d’histoire et de géographie, elle est actuellement doctorante contractuelle et monitrice d’enseignement.

7 Didier Boisson , professeur d’Histoire moderne à l’université d’Angers et membre du CERHIO. Il travaille principalement sur le protestantisme aux XVIIe et XVIIIe siècles. Ses dernières publications sont Consciences en liberté ? Itinéraires d’ecclésiastiques convertis au protestantisme 1631-1760 (Paris, Honoré Champion, 2009), Actes des synodes provinciaux des Églises réformées d’Anjou-Touraine-Maine 1594-1683, (Genève, Droz, 2012) et, avec Élisabeth Pinto-Mathieu, L’apologie chrétienne. Expressions de la pensée religieuse de l’Antiquité à nos jours (Rennes, PUR, 2012).

8 Aude Bonord , agrégée de lettres modernes et docteur en littérature française, après avoir été chargée de recherches du FRS-FNRS à l’université catholique de Louvain, est maître de conférences à l’université d’Orléans. Ses travaux de recherche portent notamment sur la réécriture de référents religieux (spécialement médiévaux) dans la littérature des XXe et XXIe siècles. Elle est l’auteur des « Hagiographes de la main gauche », Variations de la vie de saints au XXe siècle, Paris, Classiques Garnier, coll. « Études de littérature des XXe et XXIe siècles » no 22, 2011, 676 p.

9 Arlette Bouloumié , professeur émérite de littérature française contemporaine au CERIEC. Ont été publiés, sous sa direction, les ouvrages collectifs : Écriture et Maladie, Imago, 2003, Le Génie du lieu, Imago, 2005, Les Vivants et les morts. Littérature de l’entre-deux mondes, Imago, 2008, ainsi que sept numéros de la revue Recherches sur l’imaginaire, dont le dernier : L’Imposture dans la littérature, aux Presses de l’université d’Angers, en 2010. Son dernier ouvrage personnel : Michel Tournier, Voyages et Paysages, a été publié en 2010 aux éditions La Quinzaine littéraire Louis Vuitton, réédité en avril 2012 chez Gallimard, dans la collection folio.

10 Pierre-Yves Brandt , professeur ordinaire de psychologie de la religion à l’université de Lausanne. Ses recherches mettent en œuvres les théories, concepts et méthodes de la psychologie pour étudier les conduites, attitudes, croyances observables dans le champ religieux. Parmi ses principales publications, nous trouvons La conversion religieuse. Analyses psychologiques, anthropologiques et sociologiques (Genève, Labor et Fides, 2009) et Psychologie du développement religieux. Questions classiques et perspectives contemporaines (Genève, Labor et Fides, 2013).

11 Laure Carrion , professeur certifiée de lettres classiques et doctorante en Histoire Ancienne. Poursuivant en parallèle son activité professionnelle elle travaille actuellement, sous la direction de Philippe Blaudeau de l’université d’Angers, à une thèse sur la désignation de l’autorité religieuse dans le christianisme romain (IIIe-Ve siècle).

12 Luc Daireaux , agrégé et docteur en histoire, chercheur associé au Centre de recherche d’histoire quantitative, à l’université de Caen-Basse-Normandie, a notamment publié « Réduire les huguenots ». Protestants et pouvoirs en Normandie au XVIIe siècle, Paris, Honoré Champion, 2010, et « Le feu de la rébellion ». Les imprimés de l’affaire de Bretagne (1764-1769), Paris, Honoré Champion, 2011.

13 Agnès de Baynast , docteur en Histoire du christianisme ancien et civilisations de l’Antiquité tardive (Paris IV-Sorbonne), a été chargée de cours à l’université de Marne la Vallée et à l’université d’Angers. Elle enseigne actuellement à l’ICES (La Roche-sur-Yon). Ses recherches portent sur l’histoire du christianisme ancien, sur les problématiques de conversion et de christianisation, sur l’épigraphie et la prosopographie de l’Occident romain tardif.

14 Marie-Madeleine de Cevins , professeur d’histoire du Moyen Âge à l’université Rennes 2, est spécialiste de l’histoire religieuse et socio-religieuse de la Hongrie médiévale. Elle a publié notamment : L’Église dans les villes hongroises à la fin du Moyen Âge, Paris-Budapest-Szeged, Institut Hongrois de Paris, 2003 (également paru en traduction hongroise) ; Saint Étienne de Hongrie, Paris, Fayard, 2004 ; Les franciscains observants de l’expansion à la débâcle (v. 1450-v. 1540), Rome, Istituto Storico dei Cappuccini, 2008.

15 Anne-Simone Dufief , professeur de littérature française du XIXe siècle, Anne-Simone Dufief est directrice du CERIEC. Spécialiste des écritures du réel et plus particulièrement des Frères Goncourt, de Daudet et des « petits naturalistes », elle s’intéresse aussi bien aux formes narratives qu’au théâtre. Présidente de l’association des Amis de Daudet, elle organise un colloque annuel et édite chaque année un numéro d’une revue consacrée à Daudet, Le Petit Chose, soutenue par le CNL. Elle est l’auteur d’ouvrages : Daudet romancier, Champion ; Le Théâtre au XIXe siècle, Bréal. Elle a édité de nombreuses œuvres de Daudet, en particulier les Chroniques Dramatiques (inédites), Champion. Elle a également écrit de nombreux articles ou chapitres de livres et dirigé des ouvrages collectifs : Hervé Bazin illustre inconnu, P.U.A., Plus noble que le roi, P.U.A. Elle travaille actuellement sur des articles pour les Dictionnaires de Naturalisme, Dictionnaire Daudet (maître d’œuvres) et Dictionnaire Goncourt ainsi qu’à une édition du Journal inédit de Julia Daudet.

16 Bruno Dumezil , maître de conférences en Histoire médiévale à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense et membre de l’Institut Universitaire de France (junior, promotion 2010). Principaux ouvrages : Les racines chrétiennes de l’Europe, Conversion et liberté dans les royaumes barbares Ve-VIIIe siècle, Paris, Fayard, 2005 ; La reine Brunehaut, Paris, Fayard, 2008 ; Les royaumes barbares d’Occident, PUF, « Que sais-je ? », Paris, 2010.

17 Monique Gosselin-Noat , professeur à l’université Paris Ouest, Monique Gosselin est spécialiste de poétique et histoire des idées dans le roman du XXe siècle et particulièrement de l’œuvre de Bernanos, qu’elle a éditée pour la Pléiade. Elle a publié entre autres L’Écriture du surnaturel dans les romans de Georges Bernanos, Champion, 1979, Bernanos, militant de l’Éternel, Michalon, 2007.

18 Frédéric Gugelot , professeur à l’université de Reims. Ses recherches portent sur les conversions et la figure de l’écrivain catholique. Il a récemment publié La conversion des intellectuels au catholicisme en France 1885-1935, CNRS Éditions, nouvelle édition 2010 et avec Fabrice Preyat et Cécile Vanderpelen-Diagre, La croix et la bannière. L’écrivain catholique en francophonie (XVIIe-XXe siècles), Éditions de l’université de Bruxelles, 2007.

19 Thomas Guillemin , doctorant en histoire moderne à l’université d’Angers. Sa thèse est consacrée à la biographie intellectuelle d’Isaac Papin (1657-1709). Ses recherches portent sur l’histoire des idées, la République des Lettres et les hétérodoxies (École de Saumur, jansénisme) au second XVIIe siècle. Il travaille par ailleurs à une biographie du cousin germain d’Isaac, le physicien et inventeur Denis Papin.

20 Patrick Henriet , historien médiéviste, Patrick Henriet a d’abord été maître de conférences à l’université de Paris IV puis professeur à l’université de Bordeaux 3. Il est actuellement directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études (Section des Sciences Historiques et Philologiques). Il travaille prioritairement sur les textes hagiographiques, de préférence monastiques. La Péninsule Ibérique est l’un de ses champs de recherche privilégiés. Ses recherches se situent dans la perspective d’une histoire des représentations et du sentiment religieux qui ne se serait jamais détachée des logiques sociales, tout en gardant sa logique et son fonctionnement propre.

21 Anne-Rachel Hermetet , professeur de littérature comparée à l’université d’Angers et membre du CERIEC. Ses recherches portent principalement sur les études de réception, les revues littéraires européennes du XXe siècle et l’histoire des traductions. Elle est l’auteur, entre autres, de Pour sortir du chaos : trois revues européennes des années vingt (PUR, 2009) et a contribué récemment au volume collectif, dirigé par Y. Chevrel, Lieven D’hulst et Ch. Lombez, Histoire des traductions en langue française, XIXe siècle (Verdier, 2012).

22 Laurent Jalabert , maître de conférences à l’université de Lorraine (site de Nancy), membre du CRUHL, l’auteur travaille sur les frontières confessionnelles dans une aire germano-française, en s’intéressant aux espaces de cultes et aux espaces du quotidien afin de tester l’idée de coexistence religieuse. Un nouvel axe de travail a été ouvert avec des recherches sur l’armée à l’époque moderne, plus particulièrement l’aumônerie militaire.

23 Anne Page , professeur de littérature et de civilisation britanniques à Aix-Marseille université, membre de l’Institut Universitaire de France, et directrice adjointe du Laboratoire d’Étude et de Recherches sur le Monde Anglophone (E.A. 853) où elle co-dirige le Séminaire sur les îles Britanniques (XVIIe-XVIIIe siècles). Spécialiste des dissidences religieuses à l’époque moderne, elle prépare actuellement un ouvrage sur les communautés évangéliques, à partir des minutes de leurs assemblées.

24 Jean-Marie Paul , a enseigné la littérature allemande et l’histoire des idées aux universités de Dijon, Nancy avant d’être professeur à l’université d’Angers. Outre les très nombreux ouvrages collectifs qu’il a dirigés, il est notamment l’auteur de D. F. Strauss (1808-1874) et son époque, Les Belles Lettres, 1982 ; Dieu est mort en Allemagne. Des Lumières à Nietzsche, Payot, 1984 ; l’Homme face à Dieu. Mystique, Réforme, Piétisme. Artois Presses université, 2004 et de Du Pessimisme, Encre marine, 2013.

25 Élisabeth Pinto-Mathieu , professeur de langue et littérature médiévales à l’université d’Angers. Membre du CERIEC, EA 922, dont elle dirige l’axe 1 et le projet pluridisciplinaire « Écritures du sacré ». Spécialiste d’hagiographie et de littérature religieuse du Moyen Âge ; a soutenu en 2006 à l’université Paris IV une H.D.R. « Écritures médiévales du sacré » sous la direction du professeur Michel Zink. Elle est notamment l’auteur de La Vie des Pères : genèse de contes religieux du XIIIe siècle, Champion 2009, éditrice de Baudouin de Flandre, collection Lettres Gothiques, Le Livre de Poche, 2011, co-auteur de L’Apologétique chrétienne. Expressions de la pensée religieuse de l’Antiquité à nos jours, PUR 2012.

26 Linda Rasoamanana , maître de conférences au CUFR de Mayotte, membre du CÉRÉdi (EA 3229, Rouen), a étudié dans sa thèse la double influence du logos héraclitéen et du logos biblique sur les œuvres de Valéry, Ponge, Char et Camus. Elle a aussi publié une traduction commentée d’Héraclite. Elle recentre depuis ses travaux sur Camus, Char et Roblès ; ses problématiques de recherche portent sur les formes brèves, l’ironie, l’intertextualité, le sacré, les représentations de la Méditerranée.

27 Estrella Ruiz-Galvez Priego , professeur émérite de l’université de Caen. Spécialité : Anthropologie du fait religieux, histoire des mentalités sociales et religieuses entre Latran IV et Trente, iconographie, littérature médiévale et des Siècles d’Or.
Auteur de nombreux articles sur le sujet. Éditions critiques, dont Le Rimado de la Conquista de Granada de Pedro Marcuello (1482-1502), ms 1339 du Musée de Chantilly, Madrid, 1995. Coordinateur d’ouvrages collectifs sur les imaginaires religieux, dont l’Immaculisme : un imaginaire religieux dans sa dimension sociale, Paris 2009. Participation aux projets de Recherche du C.S.I.C. de Madrid sur la thématique « Pouvoir et Religion ».

28 Alexandra Testino-Zafiropoulos , docteur en Langues romanes (espagnol) de l’université de la Sorbonne Paris IV ; Elle est actuellement Maître de Conférences à l’université de Caen (UCBN) ; Après sa thèse intitulée Représentations de l’Espagne en France au XVIIe siècle, du savoir encyclopédique aux récits de voyage, elle a publié plusieurs articles parus en Espagne et en France. Son domaine de recherche porte sur la civilisation et la littérature de l’Espagne du siècle d’or dans la perspective de l’histoire des mentalités.

29 Jean-René Valette , professeur en Langue et Littérature médiévales à l’université Paris-Ouest Nanterre. À notamment publié La Poétique du merveilleux dans le Lancelot en prose (Champion, 1993) et La Pensée du Graal. Fiction littéraire et théologie aux XIIe-XIIIe siècle (Champion, 2008). Parmi les ouvrages en co-direction, on signalera : Personne, personnage et transcendance aux XIIe-XIIIe siècle (Presses de l’université de Lyon, 1999) ; Entre l’ange et la bête. L’homme et ses limites au Moyen Âge (Presses de l’université de Lyon, 2003) ; La Beauté du merveilleux (Presses de l’université de Bordeaux, 2011). Ses recherches portent actuellement sur la littérature européenne du Graal, sur les écoles de pensée du XIIe siècle, sur l’écriture et les réécritures médiévales de la Bible, sur les échanges entre textes courtois et discours mystique au XIIIe siècle.

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540