Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

L’enseignement ménager en France

 | 
Joël Lebeaume

Quatrième partie. Apogée et déclin de l’enseignement ménager

Chapitre VIII. L’éducation ménagère et l’enseignement postscolaire ménager de l’enseignement primaire

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Pour l’enseignement primaire, la ville de Paris demeure toujours une exception en raison de ses équipements et de la formation des professeurs spéciaux assurée par son cours normal. Dès 1929, l’enseignement ménager est ainsi développé pour les fillettes du cours moyen et donc non seulement dans les formations professionnelles ou les enseignements des jeunes filles. Ginette Mathiot, professeur au cours normal, inspectrice divisionnaire de l’enseignement manuel, ménager et professionnel de la ville de Paris, puis inspectrice générale en 1956, – et célèbre pour ses livres de cuisine – le rappelle :

« Chaque jeune fille, dès l’âge de 10-11 ans jusqu’à 17 ans reçoit une formation ménagère la préparant, de façon progressive, à l’organisation de ce que sera sa vie de travailleuse et de femme d’intérieur, si lourde de tâches multiples et de préoccupations harassantes1. »

Dans les autres régions, la situation est plus difficile et l’enseignement ménager concerne surtout les classes de fin d’ét...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540