Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’enseignement ménager en France

 | 
Joël Lebeaume

Troisième partie. L’enseignement ménager mis en ordre

Chapitre VII. Les arts ménagers de l’enseignement technique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Très vite, l’enseignement technique s’engage particulièrement dans cet enseignement car, au-delà du caractère éducatif et social de la préparation des jeunes filles à leur double profession, il intéresse l’orientation professionnelle : employées de maison, employées de collectivités, aides familiales, aides maternelles, diététiciennes, vendeuses des magasins d’alimentation ou d’ustensiles ménagers... L’inspectrice générale Jeanne Simonin1 souligne l’effort conjoint du gouvernement, de l’enseignement technique et des autres directions ministérielles ainsi que des organismes privés, pour le développement de l’enseignement ménager dans la seconde moitié des années 1940 : réorganisation foncière et matérielle des locaux, équipement de nouveaux centres et des écoles de cadres (ENSET, ENNA, école de cadres de Nogent-le-Rotrou2), recrutement des personnels. La création, en 1944, du Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) « arts ménagers3 » indique cet engagement de la politique éducati...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540