Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’enseignement ménager en France

 | 
Joël Lebeaume

Première partie. Naissance et organisation d’un enseignement féminin

Chapitre III. De l’économie domestique à l’enseignement ménager : au tournant du nouveau siècle

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les deux éditions du dictionnaire Buisson séparées par une vingtaine d’années (1882-1888 et 1911) indiquent l’organisation de cet enseignement féminin. En effet, le premier article « économie domestique » cite les exemples initiés en Belgique et en Suisse et il mentionne que « l’économie domestique a déjà été introduite dans nos écoles, mais timidement, indirectement, à l’occasion des leçons de lecture seulement » tout en conseillant des causeries accompagnant les travaux à l’aiguille1. Le second article dénonce cette « sorte d’éducation sentimentale » et souligne les traits de cet enseignement désormais direct, progressif, enrichi de notions de sciences physiques et naturelles, et distinct de celui des travaux manuels2.

Contre une éducation sentimentale

Comme le chapitre précédent le montre, l’évolution rapide de l’enseignement ménager est manifeste dès la fin des années 1890. Le Congrès international de l’enseignement primaire de 1900 l’indique clairement en adoptant le vœu : « Dans...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540