Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’Asie, la mer, le monde

 | 
Gérard Le Bouëdec

Deuxième partie. La rencontre entre les Européens et les sociétés asiatiques (XVIe-XVIIIe siècles)

De la mer et autres démons. Savoirs nautiques et imaginaires maritimes en situation de « premiers contacts » (Hollande-Insulinde, XVIe-XVIIe siècles)

Romain Bertrand

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Telle qu’utilisée à compter du milieu des années 1980 dans les travaux de langue française, la notion de « rencontre » vise à rendre compte des situations de « premier contact » entre Européens et extra-Européens dans les termes d’un échange à double sens. Ainsi Michel Mollat note-t-il, en exergue à sa belle étude des « premiers regards sur les mondes nouveaux », que « l’emploi du mot “rencontre” désigne le face à face des explorateurs et des “explorés”, des découvreurs et des “découverts” », et qu’il permet ce faisant de « tenir compte des deux parties en présence1 ». La critique adressée de nos jours à la notion de « rencontre » au titre de son irénisme excessif lui intente un piètre procès. Puisqu’il est de bonnes comme de mauvaises rencontres, rien n’interdit de penser, dans l’espace des acceptions ordinaires du terme, l’asymétrie des rapports de force constitutifs d’une situation de « premier contact ». Le problème, en vérité, est autre, et autrement plus embêtant : il gît dans...

Auteur

CERI-FNSP

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540