Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’Asie, la mer, le monde

 | 
Gérard Le Bouëdec

Première partie. La première mondialisation et l’océan Indien : du cap de Bonne-Espérance au Japon

Le commerce maritime du Japon aux XVIIe et XVIIIe siècles

Hiroyasu Kimizuka

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Le 30 septembre 1609, suite à un typhon, un navire espagnol, le Saint-François fait naufrage sur la presqu’île de Bouso (actuellement dans le département de Chiba) lors d’un voyage entre Manille et Acapulco. Les habitants d’Onjuku, un petit village de la côte sud de cette presqu’île viennent au secours de l’équipage et du capitaine, Rodrigo de Vivero y Velasco, ancien gouverneur général des Philippines entre 1608 et 16091. Ieyasu Tokugawa, le précédent shogun et fondateur du shogunat Edo2, y trouve l’opportunité d’établir une relation directe avec la Nouvelle-Espagne, ce qui conduit à une rencontre entre Rodrigo et le Shogun. En 1610, le capitaine quitte l’archipel du Japon pour regagner la Nouvelle-Espagne, accompagné d’une ambassade du shogunat.

Cet épisode illustre la mise en place d’une relation originale entre le Mexique et le Japon, marquant la prééminence de l’Amérique espagnole dans la première mondialisation qui intervient à l’époque moderne. Il...

Auteur

Université de Bretagne-Sud

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540