Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’Asie, la mer, le monde

 | 
Gérard Le Bouëdec

Première partie. La première mondialisation et l’océan Indien : du cap de Bonne-Espérance au Japon

Les compagnies commerciales européennes. La monétarisation en Inde à l’époque moderne

Om Prakash

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Une caractéristique importante de l’infrastructure de l’économie indienne à l’époque moderne réside dans l’efficacité de son système monétaire et bancaire. Les marchands pouvaient souscrire à des prêts à court terme à des taux d’intérêt extrêmement bas. Des sommes pouvaient être transférées d’un lieu à l’autre à peu de frais, grâce aux lettres de change appelées hundi. Les sarrafs, ou changeurs, qui géraient cette organisation de prêteurs et de banquiers, étaient indispensables au fonctionnement du système monétaire. Le système des monnaies mogholes (1526-1757), uniformément soumises aux étalons impériaux, s’est imposé dans l’ensemble de l’empire sur les dizaines de systèmes monétaires locaux. Des fonctionnaires des Monnaies impériales, nommés par l’État, acceptaient les lingots et les espèces des sarrafs et de tout autre individu. Pendant presque deux siècles, le principe de frappe libre a permis de garantir des pièces d’une très grande pureté. À la suite de l’incorporation de Golk...

Auteur

Université économique de New-Delhi. Institut des Etudes avancées de Nantes

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540