Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’Asie, la mer, le monde

 | 
Gérard Le Bouëdec

Première partie. La première mondialisation et l’océan Indien : du cap de Bonne-Espérance au Japon

L’océan Indien avant le XVIe siècle : une charnière économique de l’Ancien Monde

Philippe Beaujard et Philippe Norel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les réseaux d’échanges – de biens, de savoirs et de croyances – ont historiquement constitué un facteur crucial de globalisation et de transformation des sociétés interconnectées. À la fin du premier millénaire av. J.-C., on observe trois grandes sphères d’échanges dans l’Ancien Monde. En Occident (Europe-Asie occidentale-Afrique du Nord), l’empire romain constitue une force ascendante. En Asie orientale, les empires Qin puis Han unifient la Chine et étendent leur influence à des régions voisines. Entre ces deux espaces, l’Inde présente quatre centres (Indus-Gujarat, vallée du Gange, Inde centrale, et Inde du Sud). Des échanges se développent par les futures « routes de la Soie » et une route Yunnan-Birmanie-Inde, tandis que l’Asie du Sud-Est se connecte à l’Inde et à la Chine1.

Au début de l’ère chrétienne, la demande en produits de luxe et en fer qui émane du monde grec et romain, la formation de grands États en Inde et l’essor de l’empire chinois des Han, lui aussi demandeur de pr...

Auteurs

Université de Poitiers

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540