Version classiqueVersion mobile

Étrusques

 | 
Dominique Frère
, 
Laurent Hugot

Quatrième partie. La « fortune » des Étrusques

Van Gennep et les Étrusques. Rites de séparation, de marge et d’agrégation en histoire de l’art : le cas de l’iconographie funéraire étrusque

Natacha Lubtchansky

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les Rites de passage d’Arnold van Gennep ont été édités voilà plus d’un siècle, en 19091. Pour cet anniversaire, l’ouvrage a fait l’objet d’une série de travaux qui ont analysé l’apport de l’anthropologue à différents domaines des sciences humaines, et en particulier aux sciences de l’Antiquité classique2. Le système de la tripartition des rites de séparation, de marge et d’agrégation est en effet très souvent cité par les historiens et les philologues des cultures grecques et latines, depuis plus d’un siècle. Il l’a aussi été par les étruscologues, plus précisément pour le domaine de l’histoire de l’art étrusque : le modèle tripartite est en effet utilisé depuis le milieu des années 1980, en Italie, dans les travaux des iconographes qui tentent de lire la peinture funéraire étrusque. La démarche historiographique, adoptée ici, doit permettre de cerner les chemins que l’iconographe ou l’iconologue peut encore emprunter. En effet, devant certaines scènes des fresques étrusques, qui r...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search