Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Égouts et égoutiers de Paris

 | 
Donald Reid

Deuxième partie. Représentations du travail et des travailleurs

Chapitre VIII. Désordre à la surface, ordre souterrain

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« On a vidé cette nuit les lieux de mon domicile, et messieurs les vidangeurs ont fait tant de bruit que je n’ai pu fermer l’œil. Dans l’espèce de cauchemar qu’ils m’ont donné, j’ai rêvé : l’empereur et ma niece ! Toutes les sommités ! »
Gustave Flaubert, Correspondance, 1868.

Dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, sous l’influence des nouveaux courants de pensée humanitaires et de l’évolution des pratiques scientifiques, certains membres des classes supérieures commencèrent à remettre en question les visions négatives du travail et des travailleurs. Cette confrontation des points de vue allait nourrir l’ensemble des discours sur les travailleurs manuels tout au long du XIXe siècle, mettant en opposition ouvriers serviles et travailleurs dévoués, agitateurs de l’extérieur et employés prudents, sous-prolétaires et prolétaires. La représentation ambivalente des vidangeurs de fosses qui avait prévalu avant la Révolution céda la place, dans la seconde moitié du XIXe siècle, à l’oppositi...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540