Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Égouts et égoutiers de Paris

 | 
Donald Reid

Première partie. Les égouts

Chapitre V. Les champs d’irrigation

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Il nous faut nous demander [...] comment la saleté, normalement destructrice, peut parfois devenir créatrice. »
Mary Douglas, Purity and Danger.

On reproche souvent aux ingénieurs d’avoir contribué à la création d’une société du gaspillage, menacée par les produits dérivés dangereux qu’engendre sa propre consommation. Il existe cependant une longue tradition de recherche de solutions « élégantes » et économiques aux problèmes d’élimination des déchets générés par la technique moderne : l’équivalent, pour les ingénieurs, des tentatives des physiciens pour inventer la machine à mouvement perpétuel. Ainsi au XIXe siècle s’efforça-t-on de récupérer l’énergie perdue des locomotives à vapeur et des hauts fourneaux. Cette tradition est particulièrement forte en France, où à l’heure actuelle les technocrates encouragent le développement des réacteurs surgénérateurs qui, quels que soient leurs inconvénients, présentent l’avantage de récupérer des matériaux fissiles pour produire du combustib...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540