Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Égouts et égoutiers de Paris

 | 
Donald Reid

Première partie. Les égouts

Chapitre IV. La visite

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Le charme d’une promenade en bateau, au milieu d’immondices largement étendues d’eau, n’est pas de nature à se renouveler par le récit qu’on en peut faire. »
J. Bertrand, Éloge historique d’Eugène Belgrand.

« Un réformateur est un type qui se déplace dans un égout dans une barque à fond en verre. »
Discours prononcé par Jimmy Walker, maire de New York, en 1928.

« C’est remarquable comme les villes aiment cacher sous leurs rues propres et animées et leurs boulevards élégants les canaux souterrains des égouts immondes où la vie sexuelle des jeunes est censée se dérouler à l’abri des regards, » fit remarquer un jour Arthur Schnitzler à Freud tandis qu’il se promenaient dans les jardins du Palais de Schönbrunn. – Suivit un silence lourd de sens. – “C’est vous qui venez d’inventer ça ?” demanda Freud, quelque peu dépité... “À propos”, poursuivit-il d’un ton grandiloquent, “vous ai-je dit que ma fille Sophie allait se marier ?” »
Ralph Steadman, Sigmund Freud.

« Les impuretés, les eaux pollué...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540