Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Égouts et égoutiers de Paris

 | 
Donald Reid

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Quiconque entreprend d’inspecter ou de nettoyer toute la crasse d’un égout ne doit pas avoir un odorat bien délicat, ou risque fort de le perdre. »
William Hazlitt, « Du caractère du clergé », dans Political Essays.

« Je ne sauve pas pour elle-même la mauvaise odeur de l’égoutier. L’égoutier n’est que voie, véhicule et charroi. »
Antoine de Saint-Exupéry,Citadelle.

« L’étude de la physiologie urbaine de l’excrétion constitue l’une des voies d’accès privilégiées aux mentalités sociales de ce temps. »
Alain Corbin, « L’Hygiène publique et les “excréta” de la ville préhaussmannienne »).

Après la Révolution française, les élites européennes avaient de bonnes raisons de craindre des mutations profondes de leur monde. La révolution avait confirmé que le démantèlement de l’ordre social pouvait conduire à l’anarchie et déchaîner les plus basses passions du peuple : l’éclatement des anciennes catégories sociales avait rompu toutes les digues. Au XIXe siècle, l’Ancien Régime fondé sur le principe...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540