Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Digérer la défaite

 | 
Laurent Quinton

Première partie. Le poids d’une époque

Chapitre II. Idéologies de la captivité

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Idéologie : mise au point

Ce chapitre envisagera les récits de captivité d’un point de vue idéologique. L’idéologie sera ici analysée à la fois comme un contexte dans lequel s’inscrivent les récits, mais aussi comme une des modalités d’écriture de ces récits. Nombreux furent en effet les P.G. à écrire leur récit à l’aune d’une des grandes orientations idéologiques de l’époque : pétainisme, collaborationnisme, résistentalisme.

Je donne au terme « idéologie » un sens courant : il s’agit d’un système, plus ou moins cohérent, d’idées, de valeurs, de croyances, qui a pour finalité d’être appliqué et généralisé à la société1. On assiste ainsi à des luttes entre divers systèmes idéologiques. La sphère politique est souvent l’outil privilégié d’application d’une idéologie.

La langue, parlée ou écrite, quand elle se confronte à des enjeux de savoir ou de pouvoir, est également un lieu fréquent d’expression et de construction de l’idéologie. Tout discours de savoir ou de pouvoir (qu’il soit poli...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540