Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Archives de la Grande Guerre

 | 
Philippe Nivet
, 
Coraline Coutant-Daydé
, 
Mathieu Stoll

Le retour à la vie civile

La reconstruction matérielle

Philippe Nivet et Michèle Conchon

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Une réflexion précoce

La réflexion sur la manière de reconstruire la France détruite par les événements de guerre commence après que la retraite allemande consécutive à la bataille de la Marne a montré l’ampleur des destructions1. En 1915, trois urbanistes, Alfred-Donat Agache, Marcel Auburtin et Édouard Redont publient Comment reconstruire nos cités détruites, livre-manifeste dans lequel ils plaident pour une planification des reconstructions. De mai à août 1916, l’Association générale des hygiénistes et techniciens municipaux organise à Paris, au Jeu de Paume et sur la terrasse des Tuileries, une exposition, « La Cité reconstituée », dont le programme souligne les objectifs modernisateurs. En 1917, la Société des architectes diplômés par le gouvernement est à l’initiative d’une « exposition de l’Architecture régionale dans nos provinces envahies », destinée à préparer un concours pour définir les types d’habitations rurales dignes d’être proposés en exemple lors de la reco...

Auteurs

Ancien élève de l’École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud, agrégé d’histoire, Philippe Nivet est professeur d’histoire contemporaine à l’université de Picardie où il dirige le Centre d’histoire des sociétés, des sciences et des conflits. Membre du comité directeur du Centre international de recherches de l’Historial de la Grande Guerre de Péronne, il a notamment publié Les réfugiés français de la Grande Guerre. Les « Boches du Nord » (Économica, 2004) et La France occupée 1914-1918 (Armand Colin, 2011, réédition 2014). Il a également participé à l’édition de plusieurs journaux rédigés par des Français ayant subi l’occupation pendant la Grande Guerre
Archiviste paléographe, conservateur en chef aux Archives nationales, Michèle Conchon a successivement exercé à Fontainebleau, comme responsable du pôle des archives électroniques Constance (1981-2000), puis à Paris, au sein du pôle Archives de la première guerre mondiale et entre-deux-guerres (2000-2012), et enfin sur le site de Pierrefitte-sur-Seine, dans le département de l’Exécutif et du Législatif (pôle Archives de la première guerre mondiale et entre-deux-guerres).

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540