Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Archives de la Grande Guerre

 | 
Philippe Nivet
, 
Coraline Coutant-Daydé
, 
Mathieu Stoll

Vivre en temps de guerre

Le travail des champs

Éric Kocher-Marbœuf et Isabelle Rambaud

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

À la veille de la Grande Guerre, sur 39 millions de Français, 22 millions (56 %) vivent dans les campagnes. La France compte alors cinq millions d’agriculteurs (42 % de la population active masculine) pour quatorze millions de cotes foncières, dont 90 % sont comprises entre un et cinq hectares et seulement 0,3 % dépassent les cent hectares. Les exploitations agricoles et les cinquante millions d’hectares de la surface agricole utilisée représentent 43 % de la richesse nationale. L’énoncé de ces ordres de grandeur suffit à faire prendre conscience de l’importance des conséquences du conflit sur l’agriculture et à souligner le paradoxe d’un déficit d’études de la part des historiens sur le travail agricole et le monde rural au cours de la première guerre mondiale. La majorité des auteurs se contente de citer des extraits de l’imposant travail de compilation de données statistiques établi par le géographe Michel Augé-Laribé au lendemain de l’armistice1. Au-delà de ce travail minutieux,...

Auteurs

Ancien élève de l’École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud et agrégé d’histoire, Éric Kocher-marbœuf est maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Poitiers, membre du laboratoire d’histoire de Poitiers-Limoges CRIHAM (EA 4270) et président des Amis d’Ernest Pérochon (Goncourt 1920), romancier du monde rural poitevin de la seconde moitié du XIXe siècle aux années 1920. Il a également introduit 1914-1918, la Grande Guerre d’Olivier Guilleux (Geste éditions, 2003).
Archiviste paléographe, conservatrice générale du patrimoine, Isabelle Rambaud s’est d’abord consacrée à la période moderne avec sa thèse sur Henry Arnauld, évêque d’Angers (1648-1692), NEL, 1982, puis en co-écrivant le manuel de paléographie moderne Lire le français d’hier, Armand Colin, 1994. Archiviste en chef de la ville de Marseille (1984-1995), directrice des archives départementales de Seine-et-Marne depuis 1996, elle a, à ce titre, piloté la publication de plusieurs ouvrages sur la guerre de 1914-1918 dans ce département, dont La guerre de 1914-1918, Comité des archives et du patrimoine, 1998, et Affiches de guerre (1914-1918), collection Bernard Taboureau, conseil général de Seine-et-Marne, 2006.

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540