Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Archives de la Grande Guerre

 | 
Philippe Nivet
, 
Coraline Coutant-Daydé
, 
Mathieu Stoll

Vivre en temps de guerre

Attendre le retour des hommes

Clémentine Vidal-Naquet et Sylvie Caucanas

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La vie quotidienne des populations de l’arrière est immédiatement bouleversée par le départ des hommes mobilisés, et rares sont les familles françaises qui ne sont pas touchées par l’absence prolongée des soldats, pendant quatre longues années. Mis à l’écart de l’autorité militaire et des combats, femmes, enfants, vieillards ou hommes réformés sont placés en position d’attente : la mobilisation générale signe en effet la séparation entre ceux qui partent et ceux qui restent. Les historiens ont cependant montré que, dans une guerre totalisante, le « front domestique » n’était en rien passif1. Cette réserve posée, soulignons trois éléments permettant d’approcher la vie quotidienne des populations de l’arrière, dans l’attente du retour des hommes.

« Les conséquences les plus directes de la guerre sont démographiques2 », affirme Antoine Prost. En effet, projets d’union perturbés, mariages reportés, cérémonies modifiées, alliances anticipées : l’entrée en guerre bouleverse la nuptialité. ...

Auteurs

Agrégée et docteur en histoire, Clémentine Vidal-Naquet est enseignante dans le secondaire. Sa thèse, qui porte sur le lien conjugal pendant la Grande Guerre, sera publiée aux Belles Lettres à l’automne 2014. Elle publie également une anthologie des correspondances conjugales échangées entre 1914 et 1918 (Correspondances conjugales. 1914-1918, Robert Laffont, collection Bouquins, à paraître en octobre 2014).
Sylvie Caucanas est archiviste paléographe, docteur en histoire, directrice des archives départementales de l’Aude depuis 1991. Elle a travaillé à plusieurs reprises sur la première guerre mondiale avec Rémy Cazals, professeur émérite de l’université de Toulouse-Le Mirail, à l’occasion d’expositions des archives départementales (La Grande Guerre, 1914-1918. Blessures et cicatrices, 2006 ; Vivre en temps de guerre. L’Aude de 1914 à 1918, 2013) et des colloques de Carcassonne (Traces de 14-18, colloque de 1996, Les Audois, 1997 ; Les prisonniers de guerre dans l’histoire, colloque de 2002, Les Audois-Privat, 2003 ; Paroles de paix en temps de guerre, colloque de 2004, Les Audois-Privat, 2006).

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540