Desktop versionMobile Version
OpenEdition Books

Archives de la Grande Guerre

 | 
Philippe Nivet
, 
Coraline Coutant-Daydé
, 
Mathieu Stoll

Être occupé ou annexé

L’Alsace-Lorraine entre 1914 et 1918

François Roth und Jean-Luc Eichenlaub

Das Programm OpenEdition Freemium bietet den abonnierten Benutzern Zugang zu dem Volltext im HTML-, PDF- und ePub-Format. Das Buch kann auch für Privatnutzer über unsere Partnerbuchhändler im PDF- und ePub-Format online erworben werden. Falls die gedruckte Version erhältlich ist, sind die Buchhandlungen auf dieser Seite rechts verlinkt.

Textauszug

Au début de juillet 1914, l’Alsace-Lorraine était un pays tranquille où le crime de Sarajevo avait certes surpris l’opinion publique, sans entraîner toutefois d’inquiétude particulière. Aucun indice n’annonçait un changement quelconque dans le statut de l’Alsace-Lorraine et des Alsaciens-Lorrains.

Depuis plus de quarante-trois ans, l’Alsace-Lorraine était annexée à l’Empire allemand. Dans ses grandes lignes, elle avait conservé l’organisation politico-administrative imposée par Bismarck, lequel avait réuni les trois départements annexés dans la Terre d’Empire (Reichsland) d’Alsace-Lorraine, dont Strasbourg était devenue la capitale régionale. Le mot essentiel qui définissait son statut était celui de Land (terre) ; l’Alsace-Lorraine n’était pas un État (Staat), mais une propriété commune des états confédérés placée sous la souveraineté de l’empereur. Le Kaiser avait marqué son territoire en faisant construire un palais impérial à Strasbourg et en restaurant le château du Haut-Kœnigsb...

Autoren

Professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université de Lorraine, François Roth s’est intéressé à l’histoire de la France de l’Est. Parmi ses principales publications : La Lorraine annexée, 1870-1918 (Éditions Serpenoise, 2013, 4e édition), les biographies de Raymond Poincaré et de Robert Schuman, La guerre de 1870 (Fayard, 1990) et Six mois qui incendièrent le monde. Juillet-décembre 1914 (Tallandier, 2014).
Conservateur général du patrimoine, directeur des archives départementales du Haut-Rhin, Jean-Luc Eichenlaub est membre du comité scientifique du Mémorial d’Alsace-Moselle à Schirmeck et membre du conseil scientifique et du comité éditorial de la Revue d’Alsace.

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540