Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Archives de la Grande Guerre

 | 
Philippe Nivet
, 
Coraline Coutant-Daydé
, 
Mathieu Stoll

Être occupé ou annexé

Les zones envahies et occupées par les Allemands

Philippe Nivet et Violette Rouchy-Lévy

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’entrée des troupes allemandes en France en 1914, marquée par une série d’atrocités qui frappent les opinions publiques, est suivie par l’occupation d’une partie du territoire français. Les Ardennes sont le seul département à être entièrement occupé. Neuf le sont partiellement : les trois départements de Picardie (Aisne, Oise, Somme), le Nord, le Pas-de-Calais, les Vosges, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse et la Marne. Cette occupation est d’une durée variable. Certaines villes, comme Amiens ou Reims, ne connaissent que quelques jours d’occupation, le succès de la contre-offensive française sur la Marne ayant fait reculer le front allemand. Des territoires de Picardie et du Pas-de-Calais, encore occupés après la stabilisation du front à l’automne 1914, sont libérés au printemps 1917, après le recul allemand sur la ligne Hindenburg, avant de subir une nouvelle occupation après l’attaque allemande de mars 1918. Pour ces régions, comme pour celles qui n’avaient pas été libérées en 1917,...

Auteurs

Ancien élève de l’École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud, agrégé d’histoire, Philippe Nivet est professeur d’histoire contemporaine à l’université de Picardie où il dirige le Centre d’histoire des sociétés, des sciences et des conflits. Membre du comité directeur du Centre international de recherches de l’Historial de la Grande Guerre de Péronne, il a notamment publié Les réfugiés français de la Grande Guerre. Les « Boches du Nord » (Économica, 2004) et La France occupée 1914-1918 (Armand Colin, 2011, réédition 2014). Il a également participé à l’édition de plusieurs journaux rédigés par des Français ayant subi l’occupation pendant la Grande Guerre.
Archiviste paléographe, conservateur du patrimoine, titulaire d’une maîtrise de lettres modernes et d’un diplôme d’études approfondies en histoire du cinéma, Violette Rouchy-Lévy est depuis 2007 directrice des archives départementales des Ardennes à Charleville-Mézières. Membre du comité départemental du Centenaire, elle participe à la promotion des différentes manifestations commémoratives programmées dans les Ardennes.

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540