Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Archives de la Grande Guerre

 | 
Philippe Nivet
, 
Coraline Coutant-Daydé
, 
Mathieu Stoll

Administrer la France en guerre

La préservation du patrimoine

Emmanuelle Danchin et Isabelle Chave

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La période révolutionnaire voit surgir en France dans le langage courant la notion de « monuments historiques » et le XIXe siècle se construire peu à peu un sentiment patrimonial. L’idée d’un héritage culturel commun émerge ainsi progressivement. Le patrimoine devient ce par quoi les Français se reconnaissent : le symbole de la mémoire et de l’unité nationale. Il rassemble les biens immobiliers et mobiliers (édifices, monuments, œuvres picturales, objets d’art, archives) et symbolise l’essence de la collectivité, son identité. Pour la première fois se pose la question de son devenir.

Définition et contexte législatif

Au regard de la législation internationale, le patrimoine architectural est soumis aux dispositions des conventions de La Haye de 1899 et 1907. Leurs règlements annexés font partie du droit international coutumier et lient donc les États signataires qui les ont ratifiées, notamment la France, le Royaume-Uni, la Belgique et les Empires allemand et austro-...

Auteurs

Emmanuelle Danchin est docteur en histoire contemporaine et en histoire, art et archéologie, chercheur partenaire à l’IRICE (Identités, Relations internationales et civilisations de l’Europe). Son travail de thèse a porté sur les destructions matérielles de la Grande Guerre et plus particulièrement sur la manière dont la société française s’est emparée des représentations de ruines pour en faire un symbole de douleur. Au-delà de ce travail sur les ruines de guerre, elle s’intéresse au patrimoine, aux représentations photographiques de ruines et de vestiges et à la question de leur conservation. Elle travaille actuellement sur les traces mémorielles à travers la constitution des espaces de mémoire.
Archiviste paléographe, Isabelle Chave est conservateur en chef du patrimoine, responsable du département de l’Exécutif et du Législatif aux Archives nationales depuis 2012, précédemment directeur des archives départementales des Vosges de 2004 à 2011. Elle a dirigé le Guide des sources de la Grande Guerre dans les Vosges (conseil général des Vosges, 2008) et organisé le colloque La Grande Guerre dans les Vosges : sources et état des lieux, 4-6 septembre 2008), dont les actes ont été publiés en 2009. Elle a assuré le commissariat de l’exposition Août 1914. Tous en guerre ! des Archives nationales (2014).

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540