Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Archives de la Grande Guerre

 | 
Philippe Nivet
, 
Coraline Coutant-Daydé
, 
Mathieu Stoll

Administrer la France en guerre

Politiques et dispositifs publics d’assistance

Philippe Nivet et Jérémie Halais

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pendant la première guerre mondiale, l’assistance est surtout le fait d’œuvres de guerre. Mais l’État intervient également, notamment par le versement d’allocations aux familles de mobilisés et aux réfugiés.

L’allocation aux familles de mobilisés

Dès le 5 août 1914, une loi étend à toutes les familles de mobilisés le bénéfice des indemnités que la loi du 7 août 1913 prévoyait pour les familles de militaires de l’armée active, et attribue une allocation de 1,25 franc par jour, plus une majoration de 50 centimes par enfant au-dessous de seize ans à charge du soutien de famille, « aux familles de militaires de l’armée de Terre et de l’armée de Mer appelés ou rappelés sous les drapeaux qui remplissent les devoirs de soutien indispensable de famille1 ». La personne qui sollicite l’allocation doit être unie par un lien de droit avec le mobilisé (épouse, père, mère, grands-parents, collatéraux). Le bénéfice de la loi est toutefois étendu à des personnes qui, sans être liées...

Auteurs

Ancien élève de l’École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud, agrégé d’histoire, Philippe Nivet est professeur d’histoire contemporaine à l’université de Picardie où il dirige le Centre d’histoire des sociétés, des sciences et des conflits. Membre du comité directeur du Centre international de recherches de l’Historial de la Grande Guerre de Péronne, il a notamment publié Les réfugiés français de la Grande Guerre. Les « Boches du Nord » (Économica, 2004) et La France occupée 1914-1918 (Armand Colin, 2011, réédition 2014). Il a également participé à l’édition de plusieurs journaux rédigés par des Français ayant subi l’occupation pendant la Grande Guerre.
Responsable de l’action culturelle aux archives départementales de la Manche, Jérémie Halais est doctorant en histoire contemporaine au CRHQ (UMR 6583, université de Caen-Basse-Normandie). Sa thèse porte sur Les conscrits de la subdivision de Granville, 1889-1919. Parcours et comportements des hommes mobilisés dans la Grande Guerre.

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540