Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Archives de la Grande Guerre

 | 
Philippe Nivet
, 
Coraline Coutant-Daydé
, 
Mathieu Stoll

Gouverner la France en guerre

Le Parlement français dans la Grande Guerre : de l’effacement à la redécouverte

François Lagrange et Roseline Salmon

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Depuis la crise de 1877 au moins, la IIIe République est une république parlementaire ; elle en est même, dans l’histoire de France, le modèle le plus durable et le plus achevé. La Ve République, notre présent cadre de référence, a été dotée par le général de Gaulle d’une constitution et d’une pratique institutionnelle, entérinée et développée par ses successeurs, qui nous ont accoutumés, depuis plus de cinquante ans, à la domination de l’exécutif sur le législatif, aux antipodes des traditions de la IIIe République. Aussi le chercheur qui s’intéresse au Parlement pendant la Grande Guerre est-il confronté à un double éloignement : à la distance désormais considérable dans le temps – un siècle, soit cinq générations – s’ajoute une non moins grande distance culturelle. Demeure ce fait massif : un régime politique à prépondérance parlementaire a relevé victorieusement, pendant plus de quatre ans, l’immense défi de la Grande Guerre.

Le rôle du Parlement et des parlementaires français n’e...

Auteurs

Ancien élève de l’École normale supérieure de Lyon, agrégé et docteur en histoire, François Lagrange est chef de la division de la recherche historique, de l’action pédagogique et des médiations du musée de l’Armée (hôtel des Invalides, Paris). Spécialiste de la Grande Guerre, il a fait porter également ses recherches sur l’histoire de l’hôtel des Invalides. Il a dirigé l’Inventaire de la Grande Guerre (Universalis, 2005), et est l’un des auteurs du livre Les Invalides. L’État, la guerre, la mémoire (Découvertes/Gallimard, 2007). Il a été l’un des commissaires de l’exposition « Napoléon et l’Europe » au musée de l’Armée, en 2013, et participe au commissariat de l’exposition BnF/Ministère de la Défense : Été 1914 : les derniers jours de ancien monde en 2014. Il est chercheur partenaire de l’UMR IRICE 8138.
Diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris, conservateur en chef du patrimoine, Roseline Salmon a travaillé à la direction des Archives du ministère des Affaires étrangères, puis a dirigé les archives municipales de la ville de Reims. Depuis 2000, aux Archives nationales, elle a été adjointe au Centre des archives contemporaines de Fontainebleau puis responsable des archives de l’Assemblée nationale et de fonds sur la première guerre mondiale à la section du XXe siècle. Actuellement, au sein du département Exécutif-Législatif, elle dirige le pôle « Archives parlementaires et consultatives » et le classement des archives sur les Réparations.

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540