Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Archives de la Grande Guerre

 | 
Philippe Nivet
, 
Coraline Coutant-Daydé
, 
Mathieu Stoll

La préparation militaire

La formation des militaires

Michaël Bourlet et Bertrand Fonck

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La défaite de 1871 provoque une prise de conscience, de la part du pouvoir politique et de l’autorité militaire, de la nécessité de réformer l’armée. Dès lors, la formation des militaires, et principalement celle des cadres, devient une priorité. Au tournant des XIXe et XXe siècles, l’institution militaire ne peut rester à l’écart du mouvement de scolarisation qui touche la population française. Progressivement, les militaires se passionnent pour les études et le travail intellectuel. À la veille de la première guerre mondiale, les officiers sont non seulement préparés et formés pour commander au feu, mais aussi pour instruire militairement et éduquer des millions de Français. Ils sont devenus des cadres de la nation qui contribuent à former des citoyens.

Avant les obligations militaires

La formation militaire commence bien avant les obligations militaires. Dès leur plus jeune âge, les jeunes Français sont préparés mentalement et physiquement à l’idée de servir milit...

Auteurs

Chef du département histoire et géographie des écoles militaires de Saint-Cyr Coëtquidan, le commandant Michaël Bourlet, est docteur en histoire contemporaine de l’université Paris-Sorbonne (Paris IV). En 2009, il a soutenu une thèse intitulée Les officiers français des 2e et 5e bureaux de l’EMA (août 1914-juin 1919). Contribution à l’histoire du renseignement pendant la première guerre mondiale. Il a publié La Belgique et la Grande Guerre (Soteca 14-18, 2012) et codirigé Les petites patries dans la Grande Guerre (avec Yann Lagadec et Erwan Le Gall, Presses universitaires de Rennes, 2013). Il est également l’un des animateurs du blog [Sourcesdelagrandeguerre.fr].
Archiviste paléographe, conservateur en chef du patrimoine, Manonmani Filliozat-restif est adjointe au directeur des archives départementales de la Marne. Conservateur du patrimoine et docteur en histoire, Bertrand Fonck est responsable des archives de la Guerre et de l’armée de Terre au Service historique de la Défense (Centre historique des archives, département des archives définitives), qui comprennent les fonds du ministère de la Guerre saisis par les nazis et rapatriés de Russie, de même que les archives de la justice militaire produites par les conseils de guerre du premier conflit mondial.

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540