Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Archives de la Grande Guerre

 | 
Philippe Nivet
, 
Coraline Coutant-Daydé
, 
Mathieu Stoll

La préparation militaire

Les plans français

Frédéric Guelton et Emmanuel Pénicaut

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le plan XVII, plan mis en œuvre par l’État-Major français en août 1914, est souvent présenté comme un plan de mobilisation, voire un plan de concentration. Il l’est rarement comme un plan d’opérations conçu a priori, et encore moins comme un plan de guerre. Cette présentation, consacrée par l’usage, est ambiguë et erronée. Elle apparaît, entre autres, comme la conséquence d’un double phénomène, tant politique, lié à l’idée que se font de la République une partie de ses dirigeants, que militaire, associé à la personnalité et aux déclarations de Joffre.

La République, qui se veut pacifique, éprouve jusqu’en août 1914 une difficulté consubstantielle à accepter l’idée d’un plan de guerre, perçu comme agressif. Un plan de mobilisation semble en revanche légitime car d’essence défensive1. Cette idée apparaît clairement dans les décisions gouvernementales transmises à Joffre par Messimy, ministre de la Guerre, lors de la mobilisation, qui lui imposent de maintenir les troupes à une dizaine ...

Auteurs

Frédéric Guelton est colonel (er), docteur en histoire, ancien chef du département de l’armée de Terre du Service historique de la Défense, membre du conseil scientifique de la mission du Centenaire. Il enseigne l’histoire militaire à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr et l’histoire des relations internationales à l’Institut d’études politiques de Paris ; il est conseiller histoire du projet Apocalypse première guerre mondiale. Dernier livre paru : La bataille de la Marne (avec Jean-François Copé, Tallandier, 2013) et, à paraître, Édition critique du Journal du général Buat, 1914-1919 (Perrin, 2014). Publications collectives récentes : The Cambridge History of the First World War, 2014 (sous la direction de Jay Winter) et [1914-1918-online@fu-berlin.de].
Archiviste paléographe, Emmanuel Pénicaut est conservateur en chef du patrimoine au Service interministériel des Archives de France. Il a travaillé sur l’histoire institutionnelle de l’État moderne et, en tant que responsable des archives de l’armée de Terre au Service historique de la Défense (2006-2010), sur l’histoire administrative de l’armée et du ministère de la Défense aux époques moderne et contemporaine.

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540