Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Archives de la Grande Guerre

 | 
Philippe Nivet
, 
Coraline Coutant-Daydé
, 
Mathieu Stoll

La préparation militaire

Les registres de matricules militaires

Jean-François Moufflet

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Image 10000000000002A2000003E1B7E2364E.jpg

Fiche matriculaire de Charles Péguy (arch. dép. Loiret, 1 R 45811).

Les matricules militaires sont indissociables du service militaire obligatoire, instauré par la conscription, qui consiste à recenser chaque année les jeunes gens de sexe masculin puis à les inscrire dans le contingent militaire qui effectuera le service au sein de l’armée active. Reposant sur des modalités de mobilisation qui ont fortement varié au cours du XIXe siècle, le service militaire, à partir de 1905, est obligatoire pour tous et abaissé à une durée de deux ans.

Ces documents sont produits à la fin d’un processus initié à l’échelon des mairies par le recensement de tous les jeunes gens âgés de vingt ans et qui forment une « classe » identifiée par l’année où ils ont atteint cet âge. Le passage devant un conseil de révision, sis au chef-lieu de canton, permet de déclarer ceux qui sont aptes ou inaptes au service militaire. C’est ensuite que les bureaux de recrutement du ministère de la Guerre, qui s’inscrivent...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540