Version classiqueVersion mobile

Algérie : sortie(s) de guerre

 | 
Patrick Harismendy
, 
Vincent Joly

Première partie. Partir-Arriver

Sorties de guerre et OAS

Olivier Dard

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Trois scénarios de sorties de guerres dominent dans les travaux historiques : « partir, rester, faire transition ». Ils ne correspondent que très imparfaitement à l’histoire de l’OAS. Sa sortie de guerre renvoie d’abord à la défaite, aux procès et à l’internement, à l’exil et à la proscription. Questionner l’histoire de l’OAS sous l’angle de la sortie de guerre est cependant instructif. D’abord, parce que cela met en jeu une diversité de situations en Algérie même (Alger/Oran) comme en métropole, diversité qui renvoie à une organisation, l’OAS qu’il faut considérer non comme un bloc monolithique mais comme une nébuleuse territorialisée. Ensuite, parce que cette question de la sortie de guerre pose, rapportée à l’OAS, un problème de temporalité. Pour sortir d’une guerre, encore faudrait-il qu’elle soit finie. La question se pose donc de savoir, concernant l’OAS, si la guerre est considérée comme terminée pour ses dirigeants et ses militants, et le cas échéant, de s’entendre sur la da...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search