Version classiqueVersion mobile

Algérie : sortie(s) de guerre

 | 
Patrick Harismendy
, 
Vincent Joly

Algérie-France : sortie(s) de guerre et « entrée en paix »

Patrick Harismendy

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Alors que s’annoncent à grand renfort les manifestations, scientifiques notamment, consacrées au début de la Première Guerre mondiale, on constate en toute logique que la fin du conflit algérien en 1962 a suscité sa part de travaux. Cependant, et malgré plusieurs mises en garde1, les « enjeux » mémoriels ont parasité le débat dans un contexte de grande prudence, voire de silence étatiques. Les hésitations commémoratives en la matière allant du 18 mars (accords d’Évian) au 5 décembre (date retenue en France en 2012), en passant par le 5 juillet (proclamation d’indépendance) ou le 25 septembre (journée nationale des harkis) indiquent assez la distension des chronologies. L’incertitude n’est pourtant pas fille d’un seul besoin d’ordre public.

Dans les conflits asymétriques ou périphériques, l’entrée en guerre est rarement franche, en effet, comme le délimiterait une offensive conventionnelle. Même s’il est possible a posteriori d’attribuer à tel « incident » la signification inaugurale ...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search