Desktop versionMobile version

1940 : l’empreinte de la défaite

 | 
Bertrand Fonck
, 
Amable Sablon Du Corail

Témoignages, sciences humaines et société contemporaine

Témoignage et justice pénale

Benoist Hurel

The HTML, PDF, ePub formats of this book are available to the users of libraries and institutions subscribing to the OpenEdition Freemium program for Books. The book can also be purchased on the sites of partner bookstores, in PDF and ePub formats, if the publisher has opted for commercial distribution. If a print edition of the book is available, links to bookstores will be displayed on this page.

Excerpt

La forte pression qui s’exerce, depuis quelques années, sur le taux d’élucidation des infractions pénales a logiquement produit ses effets sur les modalités de recueil, de traitement et d’appréciation de la preuve judiciaire, sans laquelle nul ne saurait être condamné. Globalement, l’expansion permanente du domaine de la preuve (irruption de l’ADN dans les années 1990, exploitation de plus en plus précise de la téléphonie, faculté de sonoriser domiciles et véhicules, accroissement des possibilités de perquisitionner, géo-localisation...), s’est accompagnée, sous le double effet des progrès de la science et des coups de boutoirs des avocats pénalistes, d’une discussion permanente sur la validité de tel ou tel mode de preuve – discussion qui n’est rien d’autre qu’un avatar de la « réfutabilité » poppérienne1. Ainsi, par exemple, ont émergé des questionnements sur la valeur des expertises odorologiques, sur les limites de la preuve ADN, sur la précision des possibilités de localisation...

Author

Magistrat depuis 2004, a été successivement affecté au parquet de Créteil (2004-2011) et à la Cour de cassation (2011-2012). Depuis 2012, il est conseiller du maire de Paris, chargé notamment de la sécurité et de la politique de mémoire.

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Terms of use: http://www.openedition.org/6540

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search