Version classiqueVersion mobile

1940 : l’empreinte de la défaite

 | 
Bertrand Fonck
, 
Amable Sablon Du Corail

Témoignages, sciences humaines et société contemporaine

La complémentarité des approches historique et anthropologique pour l’analyse des mutations socio-techniques : l’introduction du Rafale dans l’armée de l’air

Gérard Dubey

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Un processus d’acculturation à double sens

Je crois qu’il n’est jamais vain de répéter que la sociologie a tout à gagner d’une mise en perspective historique de ses objets. Sans profondeur temporelle, les sciences sociales sont toujours exposées au risque de livrer une image statique et réifiée de la société, voir à dégénérer en ingénierie sociale auxiliaire d’un pouvoir normatif. La recherche historique est ce qui permet de replacer les faits sociaux dans la dynamique de changement qui les caractérise, dans la perspective de leur inachèvement essentiel. C’est bien ce qu’enseigne l’anthropologie dynamique de Georges Balandier, convaincu que le social est moins affaire de structure que de temps, cette matière première inépuisable des sociétés humaines1.

Symétriquement, la référence constante à l’histoire dans le champ des sciences sociales est ce qui permet de relativiser les effets les plus ostentatoires du changement en faisant valoir le temps long des représentatio...

Auteur

Professeur de sociologie à l’Institut Mines-Telecom (TEM), chercheur associé au Cetcopra (Paris 1) depuis 1991 et co-directeur de la revue Socio-anthropologie aux Publications de la Sorbonne. Il a notamment travaillé sur les usages et les représentations des technologies de l’information et de la communication dans l’aéronautique civile et militaire (Le lien social à l’ère du virtuel, PUF, 2001 ; en collaboration avec C. Moricot, Trop près, trop loin : ruptures et continuités des représentations du combat chez les pilotes de chasse, Paris, SGA/Les Documents du Centre d’études en sciences sociales pour la Défense, no 98, 2008). Ses recherches portent actuellement sur les transformations du paradigme de l’automatisation coextensives au développement des technologies numériques. Elles apportent un éclairage nouveau sur la manière dont l’intelligence pratique est prise en compte dans ces nouveaux dispositifs.

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search