Version classiqueVersion mobile

1940 : l’empreinte de la défaite

 | 
Bertrand Fonck
, 
Amable Sablon Du Corail

Autres expériences de guerre

La préservation du patrimoine de l’Aube pendant la Seconde Guerre mondiale1

Nicolas Dohrmann

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Notre civilisation qui vante les chefs-d’œuvre de l’Art s’avère plus propre à les anéantir qu’à les protéger, c’est pourquoi il a fallu veiller sur notre patrimoine artistique2. »

La protection du patrimoine aubois pendant la Seconde Guerre mondiale est un sujet peu étudié jusqu’à présent. Les travaux historiques d’André Beury, de Michel Roche ou encore de Gérard Arcelin n’apportent que des informations très partielles. Seuls Jacques Bauer, membre résidant de la Société académique de l’Aube (1920-1960) et architecte des monuments historiques du département, et à ce double titre très impliqué dans la question, et Gildas Bernard, directeur des Archives départementales de 1956 à 1970, ont livré quelques textes, déjà anciens, sur le sujet. Le premier en 1952, avec un article consacré aux dommages subis par les églises auboises entre 1939 et 19453. Le second en 1967, dans l’introduction du Guide des archives4.

Ce désintérêt relatif s’explique par l’importance des autres thèmes concernant...

Auteur

Archiviste paléographe et conservateur du patrimoine, est directeur des Archives et du Patrimoine du Conseil général de l’Aube. Il a notamment assuré le commissariat général de l’exposition Templiers. Une histoire, notre trésor (Troyes, Hôtel-Dieu-le-Comte, juin-octobre 2012), ainsi que la co-direction, avec Arnaud Baudin et Ghislain Brunel, du catalogue de l’exposition (Templiers. De Jérusalem aux commanderies de Champagne, Paris, Somogy, 2012) et des actes du colloque international consacré à l’économie templière (L’économie templière en Occident. Patrimoines, commerce, finances, Langres, Dominique Guéniot, 2013). Il assure actuellement la préparation de deux expositions consacrées, pour la première, à la campagne de France de 1814 (mai-octobre 2014), et pour la seconde, au neuvième centenaire de la fondation de l’abbaye de Clairvaux (mai-octobre 2015).

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search