Version classiqueVersion mobile

1940 : l’empreinte de la défaite

 | 
Bertrand Fonck
, 
Amable Sablon Du Corail

Les collections de la Défense

Les archives militaires françaises sous l’occupation allemande, 1940-1944. Droit des gens et spoliations d’archives

Wolfgang Hans Stein

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La pratique de la spoliation des archives du pays vaincu par le pays vainqueur est un phénomène fort ancien dans l’histoire de la guerre. Cependant on peut constater au cours du XIXe siècle un consensus grandissant en faveur de l’émancipation des archives historiques de la notion de butin de guerre. Dans le but plus général de civiliser les formes des conflits par des conventions internationales, on essaya de donner certaines règles à la guerre et de limiter l’appropriation, traditionnellement quasi illimitée, que l’armée victorieuse réclamait sur les biens du vaincu en y soustrayant les possessions privées. De la même façon, d’autres biens comme ceux des communes, des églises, puis des institutions de bienfaisance, d’éducation et finalement des établissements artistiques, scientifiques et culturels tendirent à être considérés comme assimilables aux propriétés privées bénéficiant de cette exemption. Après une première tentative à la conférence de Bruxelles en 1874 et un essai de cod...

Auteur

Ancien conservateur en chef aux archives du Land Rhénanie-Palatinat de Coblence. On lui doit des travaux sur les relations franco-allemandes depuis l’époque moderne, dont une étude diplomatique des documents administratifs français du XIXe siècle (Bibliothèque de l’École des chartes, 2003). Il mène des recherches sur les départements rhénans sous la Révolution et l’Empire, sur lesquels il a publié l’Inventaire des sources de l’administration d’occupation française en Rhénanie (2009). Concernant la politique archivistique allemande en France occupée, il a dernièrement contribué au colloque de Strasbourg sur l’idéologie des saisies (Saisies, spoliations et restitutions. Archives et bibliothèques au XXe siècle, Rennes, PUR, 2012).

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search