Version classiqueVersion mobile

Louis Guilloux

 | 
Jean-Baptiste Legavre
, 
Michèle Touret

Deuxième partie. Entre journalisme et littérature

Les usages de la presse dans Les Batailles perdues : une déréalisation paradoxale des événements historiques et fictionnels

Alexandra Vasic

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les Batailles perdues, publié en 1960, a de quoi dérouter le lecteur et le critique. C’est une œuvre singulière dans la production de Louis Guilloux. Au mieux, elle peut être rapprochée du Jeu de patience ; ce sont en effet les deux œuvres volumineuses de sa production qui ont l’Histoire pour matière. Là s’arrête la ressemblance : autant la facture du Jeu de patience était audacieuse et complexe, autant le dispositif narratif et énonciatif des Batailles perdues étonne par son aspect conventionnel. Les bornes temporelles du récit se restreignent considérablement d’un texte à l’autre : Le Jeu de patience couvre pour ainsi dire la première moitié du XXe siècle ; 1934 et 1936 sont les années cadre des Batailles perdues. Dans Le Jeu de patience, Louis Guilloux tentait l’impossible saisie du temps et de l’Histoire ; dans Les Batailles perdues, il restitue de manière chronologique les événements qui ont mené à la constitution du Front populaire.

Les Batailles perdues peine également à trouv...

Auteur

PRAG à l’IUT de Villetaneuse-université Paris 13. Elle termine une thèse sous la direction de Jeanyves Guérin (université Paris 3-Sorbonne Nouvelle) sur la tentation et le déni du romanesque dans l’œuvre de Louis Guilloux. Elle a publié « Figures du militant dans Le Jeu de patience », in Fiction et engagement politique. La Représentation du parti et du militant dans le roman et le théâtre du XXe siècle, Jeanyves Guérin (éd.), Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2008. Elle a contribué au Dictionnaire Albert Camus, Jeanyves Guérin (dir.), Robert Laffont, coll. « Bouquins », 2009. Son article « Le Pain des rêves ou la tentation du romanesque inavouable » a paru dans L’Atelier de Louis Guilloux, in Frédéric M., Touret M. (dir.), Rennes, PUR, coll. « Interférences », 2012. « Une petite histoire du Jeu de patience où “rien n’arrive, tout se passe” », in Romanesques, Flammarion, coll. « Classiques Garnier » est à paraître.

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search