Version classiqueVersion mobile

Louis Guilloux

 | 
Jean-Baptiste Legavre
, 
Michèle Touret

Deuxième partie. Entre journalisme et littérature

« Écrire par métier » : entre politique et fiction, pratiques journalistiques de Louis Guilloux dans la presse des années 1920

Adeline Wrona

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au tournant des années 1920, Louis Guilloux, écrivain débutant, expérimente un moment de mutation dans la presse française, qui concerne plus particulièrement l’espace réservé à la littérature dans le journal. Venant une génération après Zola, quand se clôt l’âge d’or des « écrivains journalistes », le futur auteur du Sang noir fait l’épreuve des hésitations qui dominent, dans l’entre-deux-guerres, la répartition des rôles entre l’homme de lettres, l’homme de presse, l’homme politique. Comme au siècle précédent, le romancier « bronze » sa plume au laboratoire de la presse – suivant en cela le conseil donné par l’auteur de J’accuse à tous les jeunes disciples qui viennent lui demander conseil : « Pour tout romancier débutant, il y a dans le journalisme une gymnastique excellente, un frottement à la vie quotidienne, dont les écrivains puissants ne peuvent que profiter1. » Le paysage médiatique a toutefois bien changé, entre la fin du XIXe siècle et l’entre-deux-guerres : journaux et j...

Auteur

Professeur en sciences de l’information et de la communication au Celsa, université Paris Sorbonne, où elle dirige le Gripic (Groupe de recherches interdisciplinaire sur les processus d’informations et de communication). Ancienne élève de l’École normale supérieure, agrégée de lettres modernes, elle est spécialiste des relations entre littérature et journalisme, du XIXe siècle à nos jours, et a publié récemment Zola journaliste (GF, Flammarion, 2011) et Face au portrait. De Sainte-Beuve à Facebook (Hermann, 2012).

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search