Version classiqueVersion mobile

Louis Guilloux

 | 
Jean-Baptiste Legavre
, 
Michèle Touret

Table des matières

Jean-Baptiste Legavre et Michèle Touret

Préface

Première partie. Une vie dans la presse, nécessité et engagements

Arnaud Flici

Les archives du fonds Louis Guilloux au prisme de la presse

Les archives de l’œuvre éditée (romans, mémoires)
Les archives des textes publiés dans la presse
Les archives des œuvres inédites
Les papiers personnels (LGPP)
Sylvie Golvet

Accéder au monde de la presse. Une entrée réussie et une ambition manquée ?

Une entrée dans les réseaux de la presse
Une ambition manquée ?
Des promesses qui déchantent
État dépressif et détestation du journalisme
Un métier à risque pour la relation avec son père
Quelles autres possibilités ?
Rien ne se perd, tout se transforme
On est bien partout pour être mal
André Rot

Louis Guilloux à L’Intransigeant (1er mai 1922-27 avril 1926)

L’entrée à L’Intransigeant
L’Intransigeant en 1922 : un quotidien du soir qui compte
Louis Guilloux à L’Intransigeant
L’influence de L’Intran sur la formation de son écriture et sur le contenu de l’œuvre
Conclusion et perspectives
Valérie Poussard-Fournaison

Louis Guilloux, critique de cinéma ? Analyse des chroniques de cinéma écrites par Louis Guilloux

Typologie des articles
Guilloux, critique de cinéma à distance
Le laboratoire de l’œuvre ?
La veine satirique
La parole d’autrui
L’art de l’anecdote
Michèle Touret

Louis Guilloux de passage à Vendredi, une histoire d’esquives ?

L’entrée à Vendredi
Un conteur
Un écrivain provincial
Un journaliste réticent, Guilloux à Ce soir
Bernard Pudal

Louis Guilloux à Ce soir (1937) : l’attraction dans le système d’action communiste

Les prodromes d’un rapprochement
Le rapprochement politique
Le voyage en URSS en l’été 1936
Ce soir
Le test « Gide »
Francine Dugast-Portes

Louis Guilloux et la presse pendant la Seconde Guerre mondiale : réflexion sur sa position dans le champ littéraire

Des contacts sporadiques
Les « pages littéraires »
Un écrivain reconnu
Des projets à l’acédie
Journalisme virtuose et recherches littéraires

Deuxième partie. Entre journalisme et littérature

Adeline Wrona

« Écrire par métier » : entre politique et fiction, pratiques journalistiques de Louis Guilloux dans la presse des années 1920

Le politique contre le littéraire ? Le cas du Populaire
Fiction versus information : Excelsior, un strapontin littéraire
La responsabilité de l’écrivain, entre médiation et fiction
Grégoire Leménager

Guilloux critique littéraire ? D’Europe à Ce soir, une expérience peu concluante

À Ce Soir : des illusions (vite) perdues
Guilloux et ses « choix »
Où le critique se moque de la critique
Esquisse d’une psychologie du roman
Jean-Charles Ambroise

Louis Guilloux et la presse prolétarienne : comprendre une quasi-absence

L’émergence d’une presse prolétarienne
Réagir aux sollicitations de Poulaille
Contourner Nouvel Âge
Quasi-absence ou quasi-présence ?
Jean-Baptiste Legavre

Tombeau de Pierre Chesnet, journaliste « de peu » (1900-1940)

Pierre Chesnet, entre garçon de course et reporter
Un second métier
Un journaliste balzacien
Pierre Chesnet : un lien narratif
Un personnage nodal
Un « passeur »
Un personnage miroir
Philippe Baudorre

Un texte « apatride » ?

Jean-Baptiste Legavre

De qui et de quoi « Monsieur Robillard dit Rouletabille, correspondant du grand régional républicain Le Démocrate » est-il le nom ?

M. Rouletabille : entre personnage récurrent et « narrateur enchâssé »
Le correspondant d’une presse jamais à la hauteur des enjeux du moment
Un « correspondant »
Un journaliste dominé
Une presse idéologique
Un surnom condensateur
Rouletabille comme effecteur (répulsif) de mémoire
Des archives de travail
Une presse absente ?
La présence tardive de Rouletabille
Alexandra Vasic

Les usages de la presse dans Les Batailles perdues : une déréalisation paradoxale des événements historiques et fictionnels

Insertion de la presse et extraction de l’Histoire dans la fiction
La lecture de la presse : médiation entre les personnages et le monde ou écran de fumée ?
Lectures critiques de la presse : le Front populaire, un non-événement ?
Les Batailles perdues : un mauvais feuilleton ?
 
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search